JO de Pékin: c’est parti!

L’effervescence règne dans les rues de Pékin. Et ceci depuis plus de 7 ans ! Dès l’annonce officielle du CIO de choisir la capitale Chinoise, tout à été fait pour redorer une image quelques peu ternie par les considérations politiques.

Car ces jeux sont en priorité ceux de la controverse. On se souvient de la traversée fastidieuse de la flamme à Paris. RSF (Reporters Sans Frontières) n’a d’ailleurs pas dit son dernier mot et a été autorisé à manifester devant l’ambassade de Chine à Paris.  Un arsenal revendicatif a été déployé pour l’occasion : 200 ballons gonflés à l’hélium, 500 fanions et 500 tracts.

Démesure également du côté de l’organisation de ces jeux. Ils auront coutés 26 milliard d’euros. Battre tous les records avant même le coup d’envoi des épreuves était une question d’honneur.100 000 policiers, 300 000 volontaires, un investissement humain inédit ! De même, il a fallu tout construire. Le désormais célèbre « nid d’oiseau » accueillera les athlètes et les délégations étrangères dès 14h. (20h, heure locale)

Car oui, ces jeux sont aussi ceux de la superstition. Le chiffre 8 est un chiffre porte-bonheur en Chine. Et les autorités ont poussé la précision à son paroxysme. La cérémonie aura lieu le 8e jour du 8e mois à 8heures du soir, 8 minutes et 8 secondes. Entre tradition et modernité donc.

Tout comme le sera la cérémonie d’ouverture. Depuis ce matin,  des spectacles de danse en costumes de toutes les provinces chinoises font patienter le public du Stade national avant la cérémonie d’ouverture. "Les lions valeureux de Canton saluent les jeux Olympiques" ont lancé ce prélude, comprenant aussi les "Epanchements joyeux de la capitale" ou encore la "Danse ouïghoure de Daolang".

Dans sa course aux records, la chine rêve de devenir la première nation olympique. Il y a 4 ans, elle n’avait remporté « que » 63 médailles. Elle a aujourd’hui 17 jours pour remplir son contrat. Pour l’aider, elle a mobilisé la plus importante délégation des jeux : une véritable armée rouge !
Aujourd’hui, Pékin retient son souffle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>