John Galliano, le vilain petit canard

John Galliano, le vilain petit canard

John Galliano a insulté à deux reprises (en octobre et février dernier) les clients d’un café, dans le quartier du Marais.

En insérant, dans ses paroles, certains mots à caractère antisémite et raciste, le styliste de la maison Dior a, à sa charge, 10 000 euros d’amende, en guise de sanction.

C’est ce que souhaite en tout cas son avocate, afin de lui éviter une note plus salée ou la case prison.

Apparemment, John a perdu la mémoire : il ne se souvient pas d’avoir été aussi agressif. Il ne se souvient pas non plus d’avoir clamé haut et fort «I love Hitler», ni de s’être mis sur un piédestal en prononçant la phrase suivante : «Je suis John Galliano et toi, tu n’es rien», à l’une des victimes d’invectives blessantes.

Alors, le petit Galliano (de par sa taille, sans aucun doute), fouille les tréfonds de sa mémoire. Ça y est, quelque chose lui revient. Pendant un temps, il ne pouvait se passer d’alcool. En plus, il avait besoin d’un doudou réconfortant : des tranquillisants et des somnifères pour calmer ses troubles, son angoisse et ses nuits agitées.
John se défoule, mais colmate complètement dans le brouillard… Elle est clean la jet set fashion !

En tout cas, une chose est sure : il ne reviendra pas de sitôt chez Dior.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>