Julien Doré vit une très très grande histoire de cinéma avec Marina Hands

Après un premier album très personnel et une tournée, Julien Doré joue à l’acteur. Artiste complet, il intègre l’univers si particulier de Pascal Thomas dans une comédie romantique décalée aux cotés de Marina Hands et Guillaume Gallienne. Il réemprunte son accent natal du sud de la France pour y incarner un coiffeur amoureux de Dorothée, une jeune femme fleur bleue. Mais voilà, rien ne se passe comme prévu entre les deux tourtereaux.

Un film à contre-courant expliqué par le réalisateur lui-même : « Je n’ai envie que de choses légères, frivoles, désinvoltes et vives, bref tout ce qui peut-être considéré comme superficiel et futile par notre époque balourde » a-t-il dévoilé.

Sauf que, à trop vouloir corseter son film avec des acteurs, des mises en scènes et des dialogues light, Pascal Thomas laisse le spectateur sur sa faim. D’ailleurs, en sortant de la salle, je me suis jetée sur un paquet d’M&M’s. L’ensemble est très faiblard, les bonnes vannes sont toutes dans la bande-annonce et on se demande toujours que fait Bernard Menez dans le film… On espérait une parenthèse enchantée, remplie de bons sentiments, de fleurs qui ne fânent jamais et d’amour éternel, et au final, on s’ennui. La vie selon Pascal Thomas est une œuvre de poésie et de fantaisie, trop vite rattrapée par la réalité.

Néanmoins, ses premiers pas au cinéma, semblent dessiner un bel avenir professionnel pour Julien Doré, puisqu’il sera également prochainement à l’affiche de Reine d’Espagne, de Carole Lambert aux côtés d’Emmanuelle Devos.

 

 

 

 

 

 

Ambre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>