La BD qui envoie des hormones féminines selon Pauline Perrolet

La BD qui envoie des hormones féminines selon Pauline Perrolet

Les bloggeuses dessinatrices sont actuellement très présentes sur le Web, tout comme les bloggeuses modes.

On peut tout de suite vous remettre en mémoire (ou faire découvrir)Pénélope Bagieu, mais aussi Margaux Motin, qui a récemment sorti des planches très sympa ! (dont «La Théorie de la Contorsion» que je recommande fortement).

Alors voilà, on a décidé de vous présenter « Je peux t’appeler Jean-Pierre? » par une nouvelle bouille de la bande dessinée, Pauline Perrolet.

Avec cet ouvrage vraiment bourré d’humour, Pauline dresse des portraits de femmes caractérielles, hystériques ou psychologues. Mais surtout des femmes qui ont un sens de la répartie épatant.

Entre Vanille, Clélia, Laurence, Monique et le reste de la bande, y’en a des choses à dire !

Elles ne se gênent pas pour déballer ce qu’elles pensent lorsque leurs « cons » de maris ont le dos tourné. Parfois elles l’expriment tout haut, le déclarent tout bas.

Elles se laissent désirer…
Ces mignonnes petites pestes ont fort à faire avec les lourdauds qu’elles croisent (et les perles qu’elles dénichent).
Sous le coup de crayon et les réflexions écrites de Pauline, on rit de nos propres défauts, de nos peurs, de nos joies ou de nos contrariétés…

À découvrir absolument !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>