La catastrophe est proche

La quantité d’eau dans notre monde est bien limitée. Cependant, le nombre d’habitants s’agrandit de plus en plus de l’amplification de la consommation de l’eau.

D’après les recherches faîtes par l’Organisation internationale des Nations Unies (ONU), le tiers de la population vit dans des pays incapables de fournir tous leurs besoins d’eau. Ainsi, en 2025, ce tiers se développera et deviendra deux tiers ou même plus.

L’homme a besoin de 50L d’eau par jour au minimum pour boire et exercer ses tâches quotidiennes.
Les statistiques montrent que la consommation de l’eau s’est multipliée six fois entre 1900 et 1990.
D’autant plus que la population mondiale s’est multipliée de son côté quatre fois durant cette période. Cela veut dire que nous utilisons chaque année des quantités d’eau égales à celles qu’on a utilisées durant les 24 premières années du siècle dernier.
Par conséquent, les habitants utiliseront toutes les quatre années une quantité d’eau égale à celle qu’ils ont utilisée durant tout le siècle précédent.
Si cela continue, le développement agricole et industriel sera en danger probable.

La pollution qui a frappé plusieurs régions dans cette planète a causé l’encrassement de grosses quantités d’eau devenues inutilisables.
A ce sujet, les recherches de l’ONU montrent que environ cinq millions d’êtres humains meurent chaque année à cause des maladies causées par l’utilisation d’eau polluée.
De son côté, la BBC News a fait des recherches qui prouvent que 70% d’eau est utilisée dans le domaine d’agriculture.

Environ 50 milliards de litres d’eau forment les corps de chaque milliard de personnes sans parler de la consommation quotidienne de l’eau.
Ceux qui vont souffrir, ce sont plutôt les pauvres parce que le manque d’eau veut dire qu’il faut aller très loin pour la trouver en plus du prix qui augmentera certainement vu l’importance qui sera accordée à l’eau à ce moment là.
Ce sont ces pauvres qui sont prêts à donner leurs yeux et des parties de leurs corps afin de trouver quelque chose à manger ou à boire, c’est notamment ce qui se passe à Bengladesh.

Et le jour où l’homme se verra obligé de dire à son frère homme  » Fais de moi ce que tu veux mais s’il te plaît donne-moi un peu d’eau  » viendra.
Selon l’ONU, nous aurons besoin de près de cent milliards de dollars chaque année pour mettre fin à cette catastrophe.
Sans oublier les deux cent milliards de dollars pour en finir avec le SIDA.
Cependant, même si ces sommes d’argent sont disponibles, le manque d’eau ne sera pas réglé à tout jamais vu la gravité de la situation.
Maintenant, l’eau risque de disparaître à cause des grands changements environnementaux et climatiques.

D’après la BBC News, il y aurait eu une stratification basse des eaux à cause du tarissement qu’a vécu quelques régions chinoises et indiennes et à l’ouest de l’Asie ainsi que des pays de l’Union Soviétique et à l’ouest des Etats-Unis d’Amérique.
Cela ressemble à ce qui se passe notamment en Inde puisqu’en 1999, la stratification basse des eaux est à 3 mètres par an.

Pourtant, la technologie est peut-être capable de sauver l’humanité de cette catastrophe en nettoyant l’eau salée et la rendre bonne à consommer.
En ce moment, l’utilisation des arroseurs et la méthode d’arroser avec l’égouttage a rendu l’agriculture plus efficace et a diminué de la quantité d’eau consommée. En plus de la construction des barrages et des bassins, ce qui va aider à conserver les eaux vite avant qu’elles ne soient perdues dans les mers et les océans.
Quelque pays sont en train de clarifier les eaux de la mer sauf que ces opérations de clarification demandent une consommation énorme de l’énergie et laissent derrière d’immenses quantités de sel. Cette énergie va être le problème du siècle dans les années qui viennent et je ne crois pas qu’elle réglera le problème du manque d’eau et encore moins la famine.

C’est un avertissement qu’il faut prendre très au sérieux !

3 commentaires

  1. lebosse

    C’est pas si simple que ça il faut agir en toute vitesse car c’est la vie de je ne sais combien de milliards de personnes qui est en jeu.
    La technologie peut aider mais ça se voit bien que la technologie est utilisée pour détruire et non pour construire et c’est ce qui rend la situation encore plus grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>