La chope sur le net : mode ou révolution ?

Les 14/18 ans sont plus de 2 millions à surfer sur le net pour rencontrer l’âme soeur et c’est apparemment aussi efficace que n’importe quel plan drague dit « traditionnel »

Vous me direz, il faut être désespéré pour utiliser un moyen aussi glauque pour draguer. Ce n’est pas si évident. Les motivations sont diverses et variées. C’est souvent l’occasion de sortir un peu d’un style, d’un milieu qu’on fréquente 24/24h.

En plus, vous avez la chance – ou le malheur – ça dépend pour qui, de discuter avant de conclure, l’inverse de la chope en boite ! Ça peut être aussi l’occasion d’assumer pleinement une sexualité peu respectée. Finalement, tout le monde peut y trouver son compte.

Le sujet reste encore tabou. Avouer à ses potes que l’on chope sur le net… ça peut remettre en cause sa capacité à séduire, inavouable en public.

Attention cependant au coté « quick sex » présent sur le net. Des pervers, plus ou moins âgés d’ailleurs surfent sur la toile juste pour trouver de quoi agrémenter leur nuit

La drague sur le net: une solution efficace pour les timides qui manquent de confiance en eux.

Pour les récalcitrants, qui préfèrent la mode à l’ancienne où la magie doit agir et l’autre réagir, le net est devenue une agence matrimoniale pour célibataires endurcis. On n’y rencontre que des vieux, des moches ou des pervers. Bref, tout ceux qui sont rejetés lors de rendez vous dis « normaux ». Descriptions biaisées, photos floues qui cachent en réalité un visage disgracieux : il ne faut pas avoir peur de tout comme ça.

Tous les utilisateurs du net ne sont pas des asociaux obtus (enfin j’espère vu leur nombre grandissant !) Dans tous les cas, essayer n’engage à rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>