La masturbation

Chez le garçon

L’enfant porte la main à son sexe avant même que le développement de ses organes génitaux ne lui offre la satisfaction complète d’une éjaculation. Ainsi, à la puberté, les premières éjaculations provoquées peuvent ne présenter qu’une simple étape d’une curiosité inaugurée chez le jeune enfant. Même si le terme de « masturbation » suggère que l’excitation est obtenue manuellement, d’autres modes de stimulations érogènes sont connus. Par exemple, chez certain, le plaisir est recherché à plat ventre par de vif mouvements du bassin frottant la verge sur le drap.
Dès que les premières éjaculations sont obtenues, il est important d’insister sur les mécanismes d’ »empreinte » qu’elles imposent: le geste déclencheur est définitivement mis en mémoire avec une infinie précision, rendant parfois son partage laborieux dans le cadre futur des rapports sexuels. Bien que réduites principalement à la partie avant la verge, les zones érogènes masculines ne répondent pas à n’importe quelle manipulation; ces difficultées augmentent avec l’âge qui réduit la sensorialité.
La masturbation peut être quotidienne chez l’adolescent sans qu’il faille s’en offusquer.

Chez la fille

Si l’excitation de ses zones érogènes peut être tout aussi précose chez la fille, le fait que l’orgasme puisse survenir parfois dès l’âge de deux ans et demi – trois ans, donne un sens différent à ce geste. Parce qu’il y a orgasme, la récompense est authentique. Elle induit alors un besoin plus difficile à dominer face à l’éducation. La diversité des postures, des contacts manuels, des objets que l’adolescente implique dans ses explorations vulvo-vaginales (oula! Quel mot barbare!) débouche sur une « empreinte », qui opère une sélection utile à l’accès quasi automatique à l’orgasme. La grande divergence ici avec les garçons, c’est que l’apprentissage de tels réflexes conditionnés paraît indispensable à toutes les femmes pour parvenir à jouir. Sur ce dernier point, la fille peut juger utile de prolonger un recours régulier à la masturbation, même si elle a déjà un copain. Première raison de ce fait: l’orgasme fait encore défaut et il est nécessaire d’aller à sa rencontre; le second motif vise à développer les capacités déjà acquises, afin de révéler progressivement la sensibilité vaginale.

La masturbation n’est pas un simple jeu sexuel mais l’étape initiale, surtout chez la fille, de l’apprentissage de la maîtrise du plaisir et de l’orgasme.

7 commentaires

  1. Anonyme

    Oui bien sur! Ne t’en fais pas pour ça! Lorsque tu te masturbes avec un doigt ou même avec 2, il n’y a pas de risque puisqu’il n’est pas assez long pour atteindre l’hymen. Aussi, si tu utilise divers objets plus longs que ton doigt, si tu veux garder ton hymen intact, je ne te le conseille pas. (Mais tu C, le plaisir arrive tt aussi bien avec 1 ou 2 doigts ou un objet de taille « normale »)
    Pour les préliminaires, c’est sensiblement la même chose: le doigt ou les doigts de ton copain ne peuvent pas atteindre l’hymen (a part s’il se comporte comme un véritable bourrin, et là, un conseil: changes en!)
    Après,je ne sais pas ce que tu entends avec précision par « préliminaires » mais si tu parles du doigté (le plus courrant), tu n’as rien à craindre.

    Bisous, @+

  2. Anonyme

    je te remerci, car j’ai peur qu’avec un gynéco ,on me dise que je ne suis plus vierge, et là, je pense que mes parent ne me croirai pas si je disais que je n’ai pas couché avec mon ptit ami…sa me rassure bcp, merci,bisous

  3. Anonyme

    Tu sais, le gynéco est tenu par le secret proffessionnel, en aucun cas tes parents le saurront si tu n’en parles qu’à un médecin.
    Voila, bisous!

  4. Anonyme

    merci de me le dire car un jour mes parents on trouvaient un liquide sur lon lit et c’etait du sperme et pendant laz nuit j’ai dorlmis avec ma couz et j’avais peur que l’on soient passez a lacte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>