La mode change-t-elle autant que l’on le pense?

1960

Swinging sixties… Sexe, drogue et rock & roll… les années 60 auront taillé un sacré short -ou plutôt une mini jupe- au conservatisme et à la haute couture! Certains ont du mal à avaler la pilule (Balenciaga cesse son activité affligé par la médiocrité du prêt-à-porter naissant). Beatles, Rolling Stones et guitares électriques de Woodstock cassent les oreilles de papa-maman dont l’autorité est franchement bafouée. Françoise Hardy, Marianne Faithfull, Joan Baez et twiggy deviennent de beaux exemples pour la jeunesse féminine! Partout, c’est la rupture. La mode n’est plus le reflet du statut social mais synonyme de liberté. Même le prêt à porter est rejeté avec la déferlante hippie au profit de l’artisanat et du fait main. Désormais la mode vient de la rue et s’achète à Prisunic!
Cardin, Saint Laurent et d’autres sauront tirer leur épingle du jeu en développant des lignes parallèles. Guy Laroche, Daniel Hechter, Cacharel, Sonia Rykiel, Jil Sander, Dorothée Bis, suivront… Leurs noms deviendront les empires du luxe…

1970

Grease nous grise! Fleur bleue, punk ou disco ? Les mouvements de mode naissent et se superposent. Les fans de Laura Ingles (la gentille de La Petite maison dans la prairie) adopteront le style Liberty ou Laura Ashey: dentelles, volants et smocks
parsemés de fleurettes légères… ! Les rebelles seront plutôt branchés punks : crète colorée, clous, chaînes et accessoires SM… inspiré par Vivien Westwood et par le spectacle des rues de Londres. Quant aux fans de La fièvre du Samedi soir, ils
adopteront le costume 3 pièces à paillettes et les plates-formes version disco Travolta ou « glam-rock » sur les traces de Mick Jagger et de Ziggie Stardust. Dans tous les cas, vous vous sentirez ridicules quand, dans 20 ans, vous ouvrirez l’album photo. C’est aussi le début des show spectacles où défilent de nombreux créateurs : Kenzo, Sonia Rykiel, Karl Lagerfeld, Thierry Mugler, Claude Montana, Issey Miyake…

1980

La subtilité et la légèreté ne sont pas d’actualité ! » En rouge et noir  » comme disait la chanson… Rouge et noir, jaune et noir, vert et noir… La tendance est tranchée, et c’est peu dire. Tailleurs hyper-structurés, épaules méchamment carrées
style hockeyeur, le tout agrémenté de quelques bijoux fantaisie à peine visibles (collier à grosses boules rouges, noires et dorées si possible)…bref, prenez Jil Abott dans Les Feux de l’Amour et imaginez le tableau en vous disant que ça a existé pour de vrai ! C’est aussi le règne des Yuppies, pour eux, apparence signifie performance et pouvoir. Dans cette jungle, créateurs et top models sont portés aux nues et adulés en icônes surmédiatisées. Les défilés déplacent à Paris des journalistes du monde entier. Alaï, Mugler, Montant, Lagerfeld, Gligi, Paulin… Pour la première fois, la mode fait son show!

1990

Pur attitude… »Less is more », bienvenue dans l’ère du minimalisme. Douceur, confort et pureté sont les credo d’une génération obsédée par la maigreur. Après deux décennies de délire total, « back to basic ». Les couleurs de l’arc-en-ciel et les carrures façon rugbyman, c’est d’un vulgaire ! A cause de la crise, du sida ? En tout cas on range les accessoires au placard, on devient « pure » dans la matière, le volume et la coupe : coloris (blanc, beige, kaki, marron) et matières naturelles (cashmere, coton, lin, laine grattée, grosse maille  » tricoté main « ). Les épaules étroites, la taille effacée, les pantalons larges, les chaussures fines et légères, légères… A contre-courant, une génération de créateurs excentriques venus de Londres et New-York, font un pied de nez à la tendance zen. Galliano, McQueen, McDonald et Scott sont les figures de proue de cette mode qui transgresse les codes, les dessous passent dessus, le neuf ressemble à du vieux…Et pendant ce temps, le vêtement de sport sort des stades
pour monter sur les podiums… des créateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>