La révolution de la « webmusique »

Depuis plus de 15 ans, l’industrie du disque dort sur un tas d’or. Avec le remplacement à partir de 1984 des anciens 33 tours par les CD, son chiffre d’affaire a triplé. Il atteint aujourd’hui près de 40 milliards d’euros. Un trésor que se partagent à 80% quelques rares multinationales baptisées les « majors »: BMG, Universal, Sony…
Mais voilà qu’arrive Internet. Avec le « réseau des résaux », la musique se « dématérialise ». Grâce notamment au format MP3, un morceau se transforme facilement en fichier numérique qui peut circuler sur le Web. En quelques clics de souris, l’internaute peut le télécharger pour l’écouter ensuite quand il le souhaite. La « webmusique » peut aussi se distribuer sans le support du CD, du coup, toute l’économie du secteur est boulversée.
On parle ainsi beaucoup des pirates. Plusieurs centaines de milliers de titres au format MP3 s’échangeraient aujourd’hui sur l’Internet en toute illégalité. Un manque à gagner énorme pour les majors qui traquent les pirates. Mais la menace vient aussi de sociétés qui accueillent et proposent leurs oeuvres gratuitement sur leurs sites. Ces entreprises séduisent même les artistes reconnus (Louise Attaque…). Elles se posent donc en rivales des majors, qui tentent de réagir en débarquant progressivement sur le net pour vendre à leur tour leurs productions.
D’autres acteurs entrent aussi dans la ronde infernale. Les stars elles-mêmes pour toucher les consommateurs sans passer par les maisons de disques; les « portails » d’Internet, pour ajouter de la musque aux services qu’ils offrents aux internautes; enfin les constructeurs de matériel (chaînes hi-fi, baladeurs…) pour nourrir leurs appareils. Où et comment doit se vendre la musique du XXIème siècle? Les nouvelles règles du jeu ne sont pas claires…

LEGAL ILLEGAL

Légal

-Télécharger sur le net des fichiers MP3 libres de droit. Les graver sur un CD réservé à usage personnel. Les transférer sur un baladeur MP3.
-Convertir un CD classique ou un disque vinyle au format MP3 pour son usage personnel.

Illégal

-Diffuser (et/ou vendre) des CD MP33 que l’on a gravés.
-Envoyer par E-mail un fichier MP3 sauf si tu en est l’auteur et l’interprète).
-Transférer sur son site Web des copies pirates au format MP3.
-Télécharger sur le net un morceau de musique non libre de droits sans autorisation de l’auteur ou de l’interprète.

Sites

Sites officiels MP3: www.mp3.com
www.emusic.com (site en anglais)

Sites de majors: www.emi.fr
www.sonymusic.fr

6 commentaires

  1. Anonyme

    Juste une question : La musqieu, c’est pas déjà du numérique à la base ? Je crois bien que oui donc, le Mp3 numérise pas une chanson.

  2. Anonyme

    · Morgan: Nan nan, c’est pas de l’ironie, d’ailleurs le derniers Windows Media Player intègre déjà quelque protection. Mais en parallèle quelque rumeur de « musique gratuite et légal » arrive également, en faite le truc si j’ai bien compris serai un bandeau de pub pendant qu’on écoute la musique(un peu comme a la radio, on écoute gratuitement mais on a la pub), mais sa m’étonne quand même un peu car en général quand on écoute de la musique on regarde pas l’écran ;-).

    Thomas: La musique n’est que du son, et du son il peut être enregistré de 2 manières: numérique(telle qu’un CD, donc dans ce cas pas de numérisation, je suis d’accord, juste conversion), et analogique(les vinyles, ou quand on parle dans un micro, dans se cas numérisation). Mais je suis parfaitement d’accord avec toi que de toute façon, quand on fait un MP3 c’est a partir d’un CD et donc que c’est juste une conversion de format.

  3. Anonyme

    Stephman il faut savoir qu’en informatique il n’existe aucune protection vraiment viable. D’ailleurs il existe des cas de protections tellement bien conçut qu’un simple coup de marqueur sur le cd et hop a pu la protection ou pire la protection est tellement bien qu’on peut pas lire le cd.

    Quant au mp3 légal un site propose de télécharger 25mp3 gratuits pour tester leur système d’achat de mp3 en ligne. http://www.puretunes.com/. Faut s’incrire et télécharger leur logiciel mais sinon c’est bien légal(par contre j’ai pas tester), ils profitent du faille juridique dans la loi espagnol mais je ne sais pas si ça s’applique à tous les pays et non plus qu’elle est cette faille.

  4. Anonyme

    Aucune protection impassable, je suis daccord, dailleurs le jour ou une protection protége vraiment efficacement, il faudra bien sur pouvoir lire quand c’est légal et pas quand c’est une copie, mais on branche la sortie haut parleur sur l’entrez micro et on enregistre un son totalement personalisé et dont on peut faire ce qu’on veut ;-). Bon pour ce qu’il est des systems qu’ont peut passés, jusque là les protections n’était que logiciel, mais microsoft sort le projet paladium(qui ne permettra pas comme plein de monde le dit de permettre a microsoft de controlez votre machine a distance et bla bla bla et bla bla bla) qui est sencé être une protection impassable contre la copie de musique, logiciel, contre les pirates et les virus. Alors a savoir si il est impassable, j’en sais rien, en tous cas la différence par apport aux précédentes protections c’est que lui n’est plus que logiciel mais il est infiltrer jusqu’au niveau matériel(et même pour te dire jusqu’au coeur du processeur). Alors si il est passable sa ne serra pas avec les astuces que les pirates utilise aujourd’hui que sa se ferra. Mais est-ce si mal que sa aprés tous, quelque part copier une musique c’est ni plus ni moin que du vole, et au delà même des lois, des conséquences et tous cela, c’est tous de même assez immorale(je compars sa souvent a un patron qui nous enguagerai et qui nous paierai pas, sa nous semblerai dég., et là sa irai jusqu’a en parler devans les médias). Donc si vous faite des copies, je veus bien, mais ne faite pas QUE sa(achetez un CD de temps en temps), au moins histoire de rémunerer les auteurs(même si je sais, c’est pas eux qui sont en manque économique ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>