La Roux – Bulletproof

Elly Jackson est âgée de 20 ans, elle a les cheveux roux, qu’elle porte court, des tâches de rousseurs et un nez à faire chavirer les cœurs, mais surtout elle a une manière de façonner les mélodies qui fait oublier tout le reste. Originaire du quartier de Brixton, elle évoque les expériences de toutes les filles de son âge : les chagrins d’amour, la frustration, l’émerveillement, des sentiments d’invincibilité et de fragilité.

Mais à la différence de la plupart des filles de son âge, Elly a une prodigieuse capacité à canaliser tous ces sentiments et expériences dans d’épatantes et savoureuses vignettes musicales qui touchent de plein fouet l’auditeur. Néanmoins, La Roux  ne cherche pas alimenter les dancefloors en denrées périssables et en inepties futiles. « Ça ne veut pas dire que je suis incapable d’écouter de la musique sans des paroles qui aient un sens, j’en écoute tout le temps. Ce n’est tout simplement pas le genre de musique que j’ai envie de faire. Il m’est arrivé de pleurer entre les prises sur cet album. Je veux rentrer en contact avec les gens à ce niveau-là. »

Si elle aime à passer ses week-ends dans les fosses de salles de concert moites devant  Justice et Boyz Noize, elle puise en revanche son inspiration dans des formations qui ont ouvert les portes des charts à l’électro, comme Eurythmics et Depeche Mode. Aujourd’hui, cette sirène au visage poupin propose un album éponyme, disponible dès le 29 juin 2009, qui s’apprête à lancer une attaque sur trois fronts : les charts, les clubs et les cœurs. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>