La voiture: liberté et danger

« Je suis allée à une soirée maman, et je me suis souvenue de ce que tu m’avais dit. Tu m’avais dit de ne pas boire, maman, alors je n’ai pas bu avant de conduire, maman, même si les autres m’y ont incitée.
Je crois que j’ai fait la bonne chose, maman. Je sais que tu as toujours raison.
Maintenant, la fête est presque terminée maman, et tout le monde prend le volant.
Quand je suis rentrée dans ma voiture, maman, j’ai su que je rentrerais à la maison en vie, car je t’ai écouté maman, je n’ai pas bu. J’ai commencé à conduire, maman, et comme je sortais pour prendre la route, l’autre voiture ne m’a pas vue, maman, et elle m’a frappée.
Je suis étendue sur le pavé, maman. J’ai entendu la police dire que le garçon était bouré, et maintenant je suis celle qui paie! Je suis couchée ici, en train de mourir, maman, et j’espère que tu arriveras bientôt. Comment ceci pouvait m’arriver à moi, maman? Ma vie vient d’éclater, je baigne dans mon sang maman. J’entends les ambulenciers parler, maman, je vais mourir dans peu de temps.
Je voudrais simplement te dire, maman: je te jure que je n’ai pas bu! C’était les autres, maman. Les autres qui n’ont pas réfléchi. Ce garçon, était probablement à la même soirée que moi. La seule différence, maman, c’est que c’est lui qui a bu, et moi qui vais mourir…
Je sens beaucoup de douleur maintenant. Le garçon qui m’a heurtée marche, maman, et je ne crois pas que ce soit juste. Je suis étendue ici, en train de mourir, maman, et il me regarde en me fixant… Dis à mon frère de ne pas pleurer, maman, et à papa d’être brave.
Quelqu’un aurait dû lui dire, maman, de ne pas conduire après avoir bu. Si seulement quelqu’un le lui avait dit, maman, je serais encore vivante. Ma respiration devient de plus en plus courte, maman, et j’ai peur. S’il te plait, ne pleure pas, maman; quand j’avais besoin de toi, tu étais toujours là.
J’ai une dernière question avant de te dire adieu, maman: je n’ai pas bu avant de conduire, alors pourquoi suis-je celle qui meurt?… »

Je sais que tout ceci n’est pas très gai, mais il semble que choquer soit une des manières les plus efficaces de nous faire prendre conscience des dangers réels de la vitesse, et des méfaits de l’alcool et du cannabis au volant.
Ne transformons pas nos véhicules en armes!

2 commentaires

  1. Anonyme

    Pas pu faire autrement que mettre … 10.
    C’est tout simplement génial tellement c’est vrai. C’est révoltant les gens bourrés au volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>