Lady Gaga – Alejandro : en manque d’inspiration ?

A ses débuts, Esprit Jeune avait rencontré la future pop star pour la sortie de son album « The Fame », la jeune new yorkaise a depuis bien évolué notamment grâce au succès de  « Poker Face » et de tous les autres titres sortis par la suite : Lady Gaga est désormais la femme la plus influente de l’année !

Chaque sortie d’un nouveau clip signé Lady Gaga crée un véritable engouement de la part des fans. On s’attend à un clip choc, percutant et surtout original surtout depuis le court-métrage hyper stylisé avec Beyoncé   » Téléphone ». Son nouveau clip Alejandro était donc particulièrement attendu : visionné depuis sa sortie environ 18 millions de fois, les réactions ne sont cependant pas aussi unanimes que d’habitude. Car cette fois-ci, des doutes planent sur la marque de fabrique de la chanteuse qui s’avère dans ce clip plus madonesque que gaguesque.

Le clip de presque 9 minutes, joue à fond la carte de l’esthétisme sombre et mystique : référence SM et bondage à gogo, détournement de la religion, soutien-gorge mitraillette, hommes musclés et visages blafards. L’impression de déjà vu est inévitable et pour cause Madonna avait déjà, il y a une dizaine d’années, utilisé et usé de ces codes provoc’. En visionnant le clip, on repense donc à l’ambiance froide de « Vogue » ou encore aux références religieuses de  « Like a prayer ».
On comprend mieux ses troublantes ressemblances, lorsqu’on apprend que le réalisateur de ce clip n’est autre que Steven Klein : photographe fétiche de la Madonne. C’est donc finalement le style du photographe que l’on retrouve davantage que la vision artistique de Madonna, le réalisateur a ainsi expliqué au magazine Rolling Stone  le sens de ce clip : « C’est à propos du désir d’une femme de ressusciter un amour mort et qui ne peut faire face à la brutalité de sa situation actuelle. La douleur de vivre sans véritable amour ».

Ce clip censé être un hommage à la communauté gay est surtout un hommage à Madonna, une sorte de clin d’œil très appuyé… peut-être trop d’ailleurs. Ce qui pose problème aux fans, c’est surtout que Lady Gaga a toujours revendiqué sa personnalité forte et atypique, sa capacité à innover alors s’inspirer aussi fortement d’une icône de la pop s’avère plutôt étonnant. Mais pour ses défenseurs, il n’est pas question d’une imitation, c’est simplement que Madonna et Lady Gaga sont deux personnes qui se ressemblent et qui ont la même approche de la musique et de son industrie. Après tout, la provocation, l’excentrisme et le mélange des genres est une recette bien connue pour assurer un succès, ce qu’il faut surtout ce sont des épaules pour pouvoir porter cette image et c’est à ce niveau que se rejoignent les deux pop queens.

La polémique aurait donc pu s’arrêter là, mais une autre accusation de plagiat est apparue. Les fans du groupe des années 90 suédois dans la lignée de ABBA : Ace of Base, n’ont pas hésité à monter au créneau en déclarant que Lady Gaga avait pompé les sonorités du titre « Don’t Turn Around » pour son « Alejandro ». A noter que la ressemblance n’est pas si évidente que cela. A vous de juger…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>