L’appel du 7 décembre de Cantona

On savait que foot et gros sous faisaient bon ménage. Ce que l’on ignorait, c’est que les footballeurs avaient une opinion sur les dérives libérales des banques.

A l’image d’Eric Cantona, nouveau révolutionnaire, qui a lancé un appel le 8 octobre dernier : « Pour parler de la révolution, on ne va pas prendre les armes, on ne va pas aller tuer des gens. Il y a une chose très simple à faire. Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc il peut être détruit par les banques. S’il y a 20 millions de gens qui retirent leur argent, le système s’écroule. »

 

Depuis, la vidéo a fait le tour du web et des milliers d’émules. Sur Facebook, le groupe baptisé «Le 7 décembre, on va tous retirer notre argent des banques» enregistre déjà près de 40 000 adhérents. De plus au Royaume Unis, où Eric Cantona a été élu «joueur du siècle» du club de Manchester United, l’idée séduit.

Mais dans sa folie révolutionnaire, le footballeur millionnaire a oublié une seule chose : sans demande préalable auprès de sa banque, un  client ne peut pas retirer plus de 2000 euros sur son compte, pour peu que celui-ci soit créditeur. Voilà qui promet de refroidir les ardeurs de quelques utopistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>