L’arc-en-ciel

Je vais vous présenter un Groupe de J-rock, ou moins simplement rock japonais, au doux nom de « l’arc en ciel » se prononçant « Laluku en sielu  » en japonais.

Le groupe premièrement appelé « Claustrophobia »à été crée par 4 jeunes à Osaka en 1991 avec au chant Hyde (dont l’apparence est d’après moi fortement androgyne) et à leur tête un bassiste au Tetsu, et les deux autres membres Hiro et Pero.

L’année suivante Tetsu et Hyde fondent « l’arc en ciel » et recrutent Ken à la guitare et Sakura comme batteur.

Leur premier album « dune » sort en 1993, s’inscrivant dans un registre très visuel (communément appelé Visual Rock) en reprenant les bases du style (rythme limite métal, longue robes, maquillage etc…) Mais l’album mélange des mélodies latines (« entichers »), des rythmes violents, en passant par des musiques rock (Dune).

« Grâce », Au second album sorti en 1994, nommé « Tierra », le groupe sort un peu du stéréotype des groupes visuels ; l’album est donc moins sombre et métal que le premier, il contient le single écrit par Tetsu ; qui les à révélé au grand publique « blurry eyes  » (ainsi qu’à moi, j’adore, j’adore !!!) et qui fut le générique de l’anime DNA. Les fan de l’anciens style on pue se consoler grâce à 2 titres très rock visuel (Iner core, et All dead). Le style espagnol est toujours présent dans « Wind of gold ».

En 1995, Le groupe ayant trouvé son style, de la pop déjanté et du rock se mélangent, Des résonances Cure, Brit-pop, se dégagent pour démontrer que différents styles de musique peuvent se côtoyer et constituer leur style.

1997 est l’année de la vrai ouverture au grand publique avec sa tendance plus pop, c’est malgré tout une année difficile car Sakura se retire du groupe et est arrêté pour consommation de substances illicites, alors que l’album est quasiment terminer, il sera alors remplacer par Yukihiro. L’album comprend des titres comme « 4th avenue café », utilisé plus tard pour kenshin (j’adooore aussi !) ou I wish. Le 13 novembre, leur fans se précipites sur les billets mis en vente pour leur concert au Tokyo dôme qui fait carton plein.

Heart, sans contexte l’album qui aura le plus marqué les fans sort en 1998, le groupe réalise le pouvoir de ses balades « mélo – dramatiques », « Niji » aura donc le succès espéré et sera encore une fois utilisé dans Kenshin (mouaaaa !). Yukihiro, sera enfin reconnu comme réel membre du groupe, et l’on pense que sa présence à contribué à l’arrivé de 2 chansons vraiment très rock. Sinon le style ne change pas, mis à par une parenthèse jazzy, pour la première fois dans un album de j-pop, avec « singin in the rain ».

En, 1999, ils sortent 2 albums d’un coup ! Et cette fois, ils « s’exportent » et s’ouvrent à Honkong, Taiwan, les philippines, Singapour etc… Le premier, Ark contient une atmosphère vers l’électisme très pop-rock (Drevers’s Hight future, bande originale de GTO (décidément !!)) Ils mélangent encore une fois beaucoup de styles. Ray, le second est quant à lui plus rock, il contient 3 anciens titres « honey, lose control et kaso », sortis au même moment, sont respectivement premier, second et troisième aux charts ! On constatera que sur les 2 albums plusieurs compositions sont de Yukihiro, montrant sa volonté d’appartenir au groupe, les médias l’ayant souvent mis à part des 3 autres membres.

En 2000, Ectomorphed works, un album remix de Yukihiro sort. Il est d’un style très glauque, et est conseillé au véritables fans.

La même année sort Real, qui continue à lui seul de prouver que ce groupe ne manque pas d’inspiration, Celui ci, sans être commercial, continue de se tourner vers l’extérieur ; les titres sont plus approfondis,, les morceaux sont tous très différents et s’enchaînent parfaitement.

2001, est l’année des carrières solos. Pour le chanteur c’est la création d’un label (Haunted records) et la sortie de son single « Evergreen ». Le bassiste en solo à déjà sorti 2 titres (Wonderfull world, et Tightrope (le générique de Sayuki)), il crée également un label. Le batteur signe une chanson pour le jeu Devil may cry sur PS2. Le groupe à dernièrement composé une chanson pour le film Final Fantasy.

Et voilà la fin de la carrière (qui pourtant n’est pas terminée !!) de ce groupe génial, mélangeant un nombre non négligable de style, et faisant des générique d’anime de mangas (et oui, c’est une qualité pour moi !).

Vous voulez un conseil, débrouillze vous pour trouver « leurs » nombreux MP3 sur le net ! Ca vaut le coup !
Comme mot de la fin je saluerais tous les fans de musique Japonaise, car même si on se fait prendre pour des « ovni » chez nous, ça en vaut le coup !!

Leur site officiel : http://www.larc-en-ciel.com/

1 commentaire

  1. Anonyme

    entièrement d’accord ac twa !!!!! ya aussi un autre groupe japonais qui vaut le coup d’etre connu c’est Moi dix Mois ac Mana j’adore ce gars et leur musiqe et …… enfin jV m’arreter là, lol ! en tout cas super bon article, bien construit super détaillé et tout bravoo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>