Le baba look

Cory Kennedy, ça vous dit quelque chose ? Mais si mes amours, je suis certaine que ça vous parle ! Une petite photo

Voilà. Alors elle, elle a le look dit baba. J’appellerai ça le look sans prise de tête. On met ce que l’on a, par-dessus ce que l’on a déjà. Je vous le dis, c’est tout un concept. Un art de vivre ? Un art de rue ? Car maintenant, les minettes, c’est dans la rue que l’on s’affiche et que l’on expose notre total look. (D’où le « street style » qui consiste à photographier les nanas dans la rue qui portent des fringues top canons).

Bref revenons à nos moutons.

Si tu assortis ta veste de survêtement rose avec ton pull col roulé orange là je dis non. Tu vois c’est de la superposition OK mais de la superposition réfléchie et maîtrisée ! Il faut partir du principe « je veux être cool dans ma tête, tout en ayant un style frais et original ». Après ça, tout coule de source. On ouvre son armoire et on déniche deux fringues aux couleurs différentes MAIS qui font l’affaire. On met des bottes en caoutchouc turquoises ou noires (ça, je vous l’accorde, ça passe partout), des derbies avec un leggings ou alors des springcourts argentées (oui bon ça va si elles sont dorées, on ne va pas chippoter ! ! ! )

L’affaire de la crinière c’est encore une fois un art certain : cheveux détachés, lâchés effet pas coiffés (et voilà que je me met à faire des vers !) ou alors queue de cheval mal faite (mais sur laquelle, bien évidement on a passé 3 heures…c’est d’une logique déconcertante !).

Make Up ? Nude au possible –mais encore une fois, beaucoup de travail là-dessus !-. On camoufle les poches pour faire comme si « J’ai eu mes 10h de sommeil, si si ! » avec les fonds de teint adéquats, on met du mascara clair et du blush pastel.

Et la touche finale qui fait bien sûr craquer le tout, les accessoires ! Alors là on mise à mort les colliers fins superposés et les bracelets qui tintent non assortis.

En vérité, ce look n’est pas à adopter quand on va chez les grands parents manger le poulet frites le dimanche midi, mais avouez qu’entres potes, un samedi soir, ça le fait grave. Et puis, les gens vont penser « t’as vu comme elle se prend pas la tête, elle pour se fringuer, et en plus c’est décalé ! ». Victoire ! (Car en réalité, vous aurez passé 2h à vous maquillez, 3h à choisir vos fringues et 30 mn pour les chaussures… ;) ! )  


   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>