Le body art…pas sans risques !

Signe des temps et période idéale, vous êtes de plus en plus nombreux à craquer pour un joli tatouage. T’as fait le tour de la question, t’as pesé le pour et le contre, t’es décidé(e). L’hiver c’est le bon moment si tu veux pouvoir arborer fièrement cet été le prénom de ta maman sur ton épaule musclée ou indiquer discrètement à ton amant qu’il arrive dans des territoires exclusifs.
Courage donc, mais ne vas pas n’importe où. En effet, une étude menée par des médecins en 2002, basée sur des entretiens avec des professionnels du tatouage et du piercing dans l’Hérault et des prélèvements réalisés sur leur matériel révèle un niveau d’hygiène plus qu’approximatif et confirme les risques de transmission infectieuse (particulièrement hépatites B et C) entre les clients.
Faut pas généraliser car cette étude ne portait que sur un petit nombre de tatoueurs, mais elle indique néanmoins qu’il y a des bons et des mauvais tatoueurs et pierceurs.
Cette étude relavait que les aiguilles des tatoueurs, souvent soudées par le professionnel, n’étaient pas toujours stérilisées avant utilisation et l’encre inoculée avait une composition et une provenance inconnue. Quant aux perceurs, si leurs aiguilles étaient stériles et destinées à un usage unique, les bijoux qu’ils fixent n’étaient pas toujours stérilisés, ce qui peut être cause d’infections.
Il vaut donc mieux que tu prennes le temps de bien choisir le tatoueur ou le perceur en fonction de sa technique et du matériel qu’il utilise. N’hésite pas à aller en voir plusieurs avant d’arrêter ton choix, à leur poser des questions précises sur la façon dont ils travaillent. Fuis comme la peste, tous les tatoueurs et pierceurs qui travaillent à l’arrache, au coin de le rue.
Conscients du problème, certains professionnels ont mis au point, avec l’aide de médecins, un guide des bonnes pratiques. Ceux-là affichent un écriteau avec ces règles, ils sont à privilégier bien entendu.

Les conseils de base :
- les aiguilles ou les bijoux fixés par piercing ne doivent pas être en argent ou en nickel, 2 alliages particulièrement allergéniques
- Les aiguilles et les bijoux doivent être stérilisés et emballés sous vide (bref à usage unique et que personne n’aura tripoté)
- Ta peau mais aussi les instruments utilisés pour te tatouer ou te percer doivent être désinfectés avant chaque utilisation

2 commentaires

  1. Elyse44

    mouais…en fait quand on lit sa on a plus trop envie d’aller se faire tatouer ou percer alors qu’au départ c’est quand meme pour se faire plaisir.et si on s’y prend bien on peu trouver de nombreuse boutique très sur.moi j’ai jamais eu aucun problème meme si c’est vrai j’en ai pas tant que sa.(pour info j’ai 6 trous aux oreilles un au nez et un au nombril mais c’est déja sa.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>