Le Don Juanisme

Le Don Juan est un phénomène de société. LE séducteur entre tous. « La perle » soit disant qui fait craquer toutes les filles… Comment procède-t-il ?

L’histoire

L’histoire de Don Juan, revue par la psychanalyse, a donné naissance à une affection psychologique : le « donjuanisme ». En souffrent ceux ou celles qui ne peuvent rester longtemps unis à un seul être, et qui, de séduction en séduction, de conquête en conquête, accumulent les cœurs brisés.
Mais cette succession de filles qui viennent et « tré »passent est le comportement volage, toujours insatisfait, en amour. Le Don Juan, d’après la pièce de Molière est issue d’un mal être lors de la petite enfance, qui laisse dans l’esprit de la personne devenue adulte un vide affectif impossible à combler malgré tous ses « efforts ».

Don Juan maintenant
Dorénavant le phénomène est un peu dénaturé.
On le surnomme « lover », « beau parleur », « bel ami » (surnom venant du bouquin de Guy de Maupassant), ou encore chez les filles qui ne vivent qu’a travers leurs copines et parlent chiffons, mecs et maquillage : « mec beau, craquant, tu as vu ? Il m’a regardé… »…
Mais les mecs « beau craquant, tu as vu ? Il m’a regardé ! » Sont la menace du bahut.
Derrière ses airs de séducteur se cache un manipulateur, près à tout pour rajouter une fille à sa collection surdimensionnée de naïves entre 13 et 45 ans (après le charme s’éteint… Quoique Alain Delon d’après ma mère a toujours ce regard torride… Bref, fermons la parenthèse).

Comment les reconnaître ?
Maintenant bye bye les vers en alexandrins clamé à sa proie, au revoir le charme qui nous bouleverse, et ces baisers volés. Dorénavant c’est « tu sors avec moi », « t’as pas une clope », et inspection buccale.
Mouais : pas très ragoûtant ! Mais ils pourrait nous dire n’importe quoi, nous le ferions, et nous serions comblées et épanouies juste par un regard azurs de ces Appolons.

Mais existe-il chez la gente féminine?
Les Mata Haris sont aussi de convenance. Par contre comme l’avais démontré Freud, les femmes aiment se faire désirer… tandis que les hommes aiment le nombre. Les femmes jouent, séduisent, allument, en étant très subtiles mais dévastatrices… Au moment où vous les désirez le plus : PAF !!! Elles s’en vont en vous laissant un dernier baiser. L’adieu est insupportable, et elles aiment voir un homme en morceau à cause d’elles-mêmes.

Si vous voulez séduire quelqu’un, la meilleure façon est de respecter la personne.
Le plus important, être naturel bien sur.
Mais Le Don juanisme se répand et rare sont les personnes qui ne vous exploitent pas.

Gare à vous…

13 commentaires

  1. guillaumevi

    Vive les Misanthropes (pwahahaha pour une fois que je fais un jeu de mots qui me parait à peu près correct ^^), au moins eux ne risquent pas de se faire avoir…

    Article très interessant, il manque juste l’avis personnel de la rédactrice :p

  2. Anonyme

    j’ai souvent donné mon avis personnel… et ça a toujours été critiqué… donc je m’abstiendrais…
    (si tu veux savoir, j’ai été Mata Hari ;-))

  3. wwilliam13

    Ha merci de m’avoir aidé à cerner complétement la personnalité d’un bon ami (qui fut aussi un « amoureux ») et qui sort avec 4 filles par tranches de 2 mois. Lorsqu’il est en manque, environ une semaine après avoir largué une pauvre fille jolie mais bête, il part en chasse. Il est un peu désespéré en ce moment et après avoir dragué une ex de longue date, il a trouvé sa proie : une pauvre 4ème avec qui il était sorti une petite semaine avant les vacances de Noël…
    Pitoyable !

  4. Anonyme

    Emeraude: En même temps, le fait que ton avis soit critiqué ne doit pas t’empecher de le donner.. sinon tu vas finir par même plus t’exprimer :p Puis, ce que tu as été, et ce que tu penses sont deux choses différentes, du moins, de mon point de vue…

  5. lady kessy

    pimprenelle: bah oui, c une évidence…
    on peut parfois avoir des regrets ou des remords… je ne vois pas ou est le mal… des choix personnels auquels on adhère plus avec le temps, ça s’appelle la maturité…

  6. mcfly74

    Moi je trouve que le plus étonnant sons les quelques couples durables qui se forment à l’adolescence… qui arrive jusqu’a durer trois ans pour certain, et que c’est pas fini … !! jleur dit bravo, mais je ne comprends pas d’ou ça peut venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>