Le manga, en gros…

Commençons par l’étymologie du mot. Manga veut dire : dessin marrant.
En france, on appelle « manga » les bandes dessinées japonaises ou les dessins avec un style assez japonais. Au japon, c’est différent, le mot « manga »désigne « bande dessinée ».
Le sens de lecture original est de plus en plus respecté en France. Certains mangas comme « dragon ball » ou « Mint na bokura » sont lus en sens de lecture française pour éviter de perturber le lecteur occidental.Mais des éditeurs interdisent de « retourner » les pages du manga et préfèrent laisser aux lecteur le soin de découvrir une nouvelle façon de lire, c’est à dire de droite à gauche.
Il y a plusieurs sortes de manga, (classés en cathégorie).
En france il n’existe principalement que les « shojo » ou les « shonen ».
_Un manga shojo est une bd adressée aux filles, qui regroupe des histoires d’amour.(Mais bien sûr ne laisse pas de côté l’action et l’humour).On peut reconnaître un shojo par le style du dessin (les hommes sont « féminisés », les filles sont fines et mignonnes , avec généralement des longs cheveux soiyeux, etc…).

Un manga shonen est adressé plutôt pour les garçons mais le public féminin apprécie également ce style de bd qui regroupe les histoires d’aventure, de combats…Les séries shonen dépassent souvent les 10tomes pour leur succet et leur développement dans le scénario. Les auteurs sont généralement des hommes.(en parlant du style du dessin, les femmes sont jolies, avec une poitrine bien menue, les hommes sont très bien dessinés, et n’ont pas ce caractère féminin comme dans les shojos.)
Il existe d’autres cathégories de manga mais apparemment ne sont pas publiés en France .

Parlons maintenant du mangaka (c’est-à-dire l’auteur d’un manga).Son emploi du temps est très chargé et travaille souvent avec des « assistants », des personnes chargées de finaliser une planche.le mangaka doit travailler vite mais bien .C’est loin d’être un métier facil et reposant contrairement à ce que l’on croit.
Un mangaka passe principalement par le métier d’assistant .En France ce parcours n’a pas l’air possible, à la deception de certains fans français qui aimeraient eux aussi en faire leur métier.(ne baissons pas les bras aussi vite il existe des bandes dessinées comme « W.I.T.C.H » qui est une bd occidentale avec un style manga prononcée .Pourtant les auteurs sont italiens).
( Je conseille un livre magnifique s’intitulant « le dessin du manga » qui explique toutes les bases du dessin.(Par contre je ne fais pas beaucoup confiance à la traduction des bds d’introduction de ce livre).)

Les traductions sont très durs à appliquer .le Japon ayant sa culture et sa façon de parler, il est difficil en france pour le traducteur de faire la traduction en faisant en sorte que les répliques soient naturelles.Pour les animés, il est fréquent qu’on traduise la version anglaise en française, mais cela provoque quelques décalages (des mauvaises traductions!!)

Les auteurs de manga, à travers leur oeuvre essaient souvent de faire passer un message.Un manga détient généralement une morale sur la vie.(surtout dans l’oeuvre « fruits basket » de natsuki takaya)

23 commentaires

  1. Anonyme

    petite précision:
    -les mangas sont dans le sens original la plupart du temps par volonté de l’auteur lui meme, pas par la volonté des maisons d’editions
    -tu as oublié de citer dans les categories de manga le seinen, qui est un style destiné a un public plus adulte, a cause du scenario plus elaboré et de l’atmosphere plus sombre . Cette categorie est largement diffusée en france avec des titres comme MPD psycho, Togari, Monster, 20th century boys pour n’en citer que qqs uns
    -la plupart des anim’ (si ce n’est tous) sont traduits du japonais u francais directement
    -tout manga fait passer un message, meme le plus stupide des manga
    Sinon c’est un article assez bon

  2. withtiger

    je sais que j’ai oublié quelques points ;) mais je sais très bien que le plus stupide des mangas n’est pas diffusé en france comme: tibimaruokchan,po no itizoku…Ces mangas ne sont pas stupides mais ce sont des genres assez particuliers de manga qui ne sont pas publiés en france! (et ouais je les ai chez moi en japonais ;) )

  3. Anonyme

    Dommage que l’article regroupe à la foisdes informations interessantes et les poncifs classique du manga.

    pour le shonen : je cite : « parlant du style du dessin, les femmes sont jolies, avec une poitrine bien menue, les hommes sont très bien dessinés, et n’ont pas ce caractère féminin comme dans les shojos » -> sauf dans naruto, HxH (ok, manga moisi mais bon), Shaman King, DBZ, etc … no comment ^^

    Pour les shojo : »les hommes sont « féminisés », les filles sont fines et mignonnes , avec généralement des longs cheveux soiyeux, etc » -> c’est peut être le cas dans Fruits Baskets, mais incroyablement ça ne marche pas pour tous les manga de Ai Yazawa (Nana, par exemple), Hana Yori Dango, tout les manga de l’auteur de Imadoki (et ça en fait …), à peu près tous les Clamp. EN réalité, c’est surtout le Yaoi qui se caractérise pas ça (style d’ailleurs largement diffusé en France auss).

    Donc, article sympatique mais dommage pour ça quoi ^^

  4. Anonyme

    heho ! je trouve que dans les mangas de clamp les hommes sont féminisés…!
    Et dans dgz il y a beaucoup de « bombes » ! c’est vrai que ce n’est pas le cas dans shaman king! c’est vrai j’aurai du y penser !!

  5. C-dric0085

    yukinam -> dans Chobits par exemple ? tu trouves ? Mais c’est vrai que pour Clamp c’est dur à dire, parceque d’une série à l’autre … Pour DBZ, je vois pas trop (comparé à celle de Get Backers ou m^me de Love HIna).

    M’enifn,n toute façon, chaque manga est différents, difficile de classifier ^^

  6. Anonyme

    Ton article est très sympa car j’adore les mangas et en particulier « Fruits Basket » (Kyô est mon préféré mais on s’en fiche lol !) mais j’ai juste une petite précision à apporter : à la base, « manga » voulait dire « dessin grossier », et pas « dessin marrant » !!! Je l’ai lu dans un site assez spécialisé et je doute qu’il se soit trompé. Enfin, bonne continuation quand même !

  7. Anonyme

    Ce sont des traductions, doncgrosier, léger, marrant conviennent

    Il faut revenir à l’histoire pour comprendre le sens de la trad’. Au départ ,ce sont surtout des dessins humoristique de critiques

  8. Anonyme

    dessin grossier? non je crois que c’est faux! la preuve? mes proches japonais sont de vrais bilingues, je leur fais confiance pr l’étimologie du mot manga

  9. Anonyme

    yukinam -> je suppose que c’est « grossier » dans le sens où il y a déformation de la réalité … (les grands yeux, les proportions, etc..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>