Le mystère est résolue : Iamamiwhoami serait Jonna Lee

Depuis deux mois, des vidéos sont postées régulièrement par l’obscur Iamamiwhoami. En tout voilà huit vidéos sur sa chaîne dont la dernière a été ajoutée hier. Les titres des six premières sont composés de chiffres auxquels ont peut donner une signification en les associant aux lettres de l’alphabet. Cela nous donne donc : « educational » « I am » « it’s me » « mandragora » et « officinarum ». Les vidéos illustrent un monde totalement psychédélique : forêt ombrageuse, femme couverte de ce qui semble être de la boue léchant l’écorce d’un arbre dont les branches sont des membres humains et tout cela sur fond de musique digitale mélangeant sons électros et rock alternatif. Les images malgré leur étrangeté sont absolument sublimes.  Chaque vidéo se termine par un dessin d’un animal : une chèvre, une chouette, une baleine, une abeille, un lama, un singe. Une accumulation de bizarreries qui reste donc très abstraite et qui ne nous donne que peu d’indices sur l’identité du posteur de ces chefs d’œuvres audiovisuels.

En tout cas, ce mystère a su émoustiller la curiosité des internautes qui ont tous donné leur pronostic quant à l’artiste qui pouvait être l’auteur de ce marketing viral. On a donc entendu les noms de Goldfrapp, The Knife, Aphex Twin ou son collaborateur Chris Cunningham. C’est effectivement un univers qu’on pourrait attribuer à ces artistes décalés contrairement aux idées loufoques laissant entendre que l’auteur de ces vidéos pouvait être Lady Gaga ou encore Christina Aguilera

Mais après quelques semaines d’enquêtes, la septième vidéo postée semble nous révéler enfin cette identité secrète. Ce serait donc la chanteuse suédoise, malheureusement trop peu connue, Jonna Lee qui serait à l’initiative de cette idée des plus ingénieuses. Effectivement la septième vidéo simplement intitulée « B » nous montre une femme emballée dans du plastique jouant du piano et celle-ci ressemble fortement à la jeune artiste. On peut noter également quele piano semble être identique à celui que l’on a pu déjà voir dans un making-of d’un de ses clips précédents. La dernière vidéo « O » ne peut que confirmer cette théorie : on y voit la même femme cette fois-ci le visage un peu plus découvert.

Voilà en tout cas une campagne qui aura fait parler d’elle et on peut souligner au passage la performance artistique de la chanteuse ainsi que l’inventivité dont elle a fait part à travers ces vidéos à l’esthétique et à la musique toutes aussi dérangeantes qu’élégantes. 

Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>