Le nationalisme français : tous feux, tout flamme …

Ca c’est passé Jeudi dernier, en pleine grève contre les régimes spéciaux, autant dire que le moment était bien choisi pour passer incognito dans les journaux. Le fait d’actualité dont on ne parle pas. Une méconnaissance due soit  à une focalisation des journalistes sur les pauvres usagers pris en otage par les méchants grévistes, soit à due une bande de trois compères, tous très bien connus du monde politique qui profite de la diversion pour faire du grand n’importe quoi démocratique. On rejettera la faute au deux, histoire de ne pas faire d’histoire. L’objet du délit médiatique n’est autre que la validation du conseil constitutionnel de la loi au sujet du test ADN pour le regroupement familial. Lequel conseil constitutionnel était composé pour l’occasion de Monsieur Jean-Louis Debré, des deux ex-présidents de la république ; c’est-à-dire Monsieur Valéry Giscard d’Estaing, et Monsieur Jacques Chirac  et de quelques autres personnalité de la crème politique française. La validation en elle-même, soyons gentil n’est pas complète. On autorise le test ADN  mais on interdit les études statistiques au sujet des ethnies ; forcément ça change tout ! Ceci permet surtout à Monsieur Debré, à Monsieur Chirac et Monsieur  Giscard d’Estaing de se donner bonne conscience. Une conscience qui sera dure à apaiser quand on sait que le test ADN ne sera valable seulement si le pays d’origine reconnaît le test ADN comme preuve de filiation. Ainsi, un enfant du Salvador, ou de quelques pays d’Afrique ne pourront jamais prouver leur filiation ! Monsieur Debré dit respecter les lois des pays étrangers. Disons simplement que ce « respect des lois des pays étrangers » élimine directement plusieurs candidats au regroupement familial. C’est vrai ça, faudrait pas que ça devienne trop simple non plus ! L’immigration d’accord mais à petite dose, n’est ce pas monsieur Debré ?

                Toujours dans le registre « vive la France » et « La France au français », on atribuera la parole fourchue à … (roulement de tambour)… Madame Françoise Hostalier, députée UMP de la 15ème circonscription du Nord. Objet du délit médiatique : Madame Hostalier déclare la bouche en cœur dans le journal 20 minute, vouloir « interdire le voile dans les édifices publics ». Bravo, on applaudit le numéro et on salue l’artiste. Dans le registre du « bien se faire voir chez Sarkozy », une députée dépasse le conseil constitutionnel ! Les raisons en sont tout aussi louables que Monsieur Debré pour déguiser la répression du multiculturalisme, Madame Hostalier dit vouloir agir « pour le respect des femmes », l’interview se gâte lorsqu’elle ajoute : « et des lois françaises ». Dommage, la copie avait pourtant bien commencé. Le pire c’est qu’elle en rajoute, « cela s’est bien passé dans les écoles, alors pourquoi pas dans les hôpitaux et les mairies. » Vous avez raisons, Madame Hostalier, d’abord les écoles, ensuite les mairies et les hôpitaux, pour ensuite l’interdire sur tout le pays ! Ca, c’est de la méthode, ça c’est un pays moderne ! Madame Hostalier, évoquera juste que « le foulard élégant de Benazir Bhutto » ne la dérange pas. Sans blague ? Il est vrai qu’avec des tensions au Tchad, nous empêchant d’intervenir au Darfour, il serait plutôt malvenu d’avoir des différents avec le Pakistan, au cas où une intervention en Iran d’imposerait. En résumé, disons aux femmes de confession musulmane de bien faire la différence entre un voile et un foulard ; au risque de vous faire refuser des soins dans un hôpital, ou de vous faire refuser un service en mairie. Enfin pour conclure en beauté, Madame Hostalier dit vouloir faire ça pour le symbole. C’est le bouquet final, on en redemande. Vous avez amplement raison Madame Hostalier, tout le monde pareil pour favoriser le dialogue des cultures. Il faut mettre un terme à la soumission des femmes musulmanes. Au lieu de les soumettre à leur culture maternelle, soumettez-les à la loi. Rappelons que la plupart des cas en France, j’ai bien écrit la plupart des cas, c’est la femme qui choisit de porter ou non le voile. Ce port du voile est en fait une partie des cultures orientales, que notre député de la 15ème circonscription du Nord semble avoir du mal à comprendre.

                La vie en France semble donc devenir de plus en plus rude pour nos amis étrangers, politique d’immigration endurcie, Test ADN, Loi contre le port du voile. La France deviendra-t-elle un jour un véritable pays cosmopolite lieu de  dialogues des cultures et des confessions ? Ce genre de question semble de plus en plus utopique pour  les cinq années à venir. Alors, la France « Black-Blanc-Beurre », fait une pause et broie du noir ; tandis que les utopistes, rêvant d’un véritable respect des droits de l’homme rient jaunes.     

1 commentaire

  1. bestboys17

    Escusez moi sans vouloir vous offenser mais de quelle nationalité etes vous? Car à premiere vu pas français, sachant que les plus nationaliste en france sont les mahorais… cela reste à mediter pour ceux qui en sont capables bien sûr…^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>