Le phénomène des séries télé

Dimanche soir. Tu t’installes confortablement dans ton canapé, un bol de chips et une canette de coca à proximité. Ça y est, tu es bien, à l’aise. Tu décides de prendre du bon temps devant un bon film avant une semaine harassante. Et là, oh stupeurs, oh tremblements… Les Experts sur TF1 et FBI portés Disparus sur France 2. Seuls France 3 avec Louis la brocante et M6 avec Capital nous laissent souffler, encore faut il aimer les histoires qui sentent la naphtaline et les reportages bidons. Bref, tu finiras ton dimanche soir ou dans ton lit, ou devant un DVD. Là, tu maudis tes parents de ne pas vouloir investir dans le câble.

Mais où serait passé la soirée « cinéma » de TF1 ? Elle a vendu son âme au diable. Masterisée par les séries américaines qui coûtent moins chères que les films et surtout qui assurent de fortes audiences.
Les séries ont pour vocation de plaire au plus large public possible. Le fait de raconter une histoire sur le long terme permet de faire naître l’envie du prochain numéro au spectateur. Sitôt l’épisode est terminé que déjà, on veut savoir la suite… et on peine parfois à attendre la semaine suivante.
La liste est longue, retiens ton souffle : Nip/Tuck, Desperate Housewives, Prison Break, Sex & the City, 24, Lost, Charmed, Buffy contre les vampires, Medium, Friends… etc… Dans ce panel, il y a forcément une série qui, quelque part, est faite pour toi.

Pour de plus amples informations…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>