Le phénomène Gavalda

Le succès des lecteurs, Anna Gavalda l’a connu dès son premier recueil de nouvelles : « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ». Son style simple, frais et piquant, ses histoires de la vie courante, touchantes et plaisantes ont séduit la France entière mais également des pays comme l’Allemagne et la Russie qui en sont totalement férus. La popularité, Anna Gavalda ne l’a pas particulièrement cherchée, fuyant les médias comme la peste, elle a d’ailleurs refusé toute interview concernant la sortie de son nouveau roman. Anna Gavalda est ce genre d’auteur qui  bénéficie d’un très efficace bouche à oreille.

Charles Balanda  ,47 ans, célèbre architecte, va être chamboulé par une lettre lui annonçant la mort d’une femme importante de sa vie (la mère de son ami d’enfance). Voici l’histoire de « la consolante », jamais alambiquée, l’auteur parle de situations simples, des personnages de la vie de tous les jours, rien d’exceptionnel. Mais sous la plume d’Anna Gavalda, l’ennui de la banalité disparait, tout est sublimé mais cela reste réaliste, des dialogues vivants et amusants sous la tristesse de la situation. Des bons sentiments, peut être, mais toujours de l’émotion, c’est ça la magie Gavalda !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>