Le premier souci du guitariste : Le Manche !

Dans son excellent article, All.in.a.day (dont le pseudo est vraiment géniallisimesque – je vous rassure, ça n’existe pas) a déjà expliqué comment était réparti l’accordage des différentes cordes. Pour rappel, de la plus grosse (celle du haut ?) à la plus fine (celle qui n’arrête pas de casser au moment où vous en avez le plus besoin) : Mi (grave ?) La Ré Sol Si Mi (aigu ?). Les points d’interrogation sont là, parce que le Mi grave d’une guitare est le mi aigu d’une basse 6 cordes. C’est donc relatif.

Mais voilà, c’est bien beau de savoir ça. Mais si on vous demande quelle note est jouée lorsque l’on gratte la première corde tout en mettant le doigt sur la cinquième case, vous répondrez, si vous venez du Nord : « j’chais nen, mi ! ». Ben pourtant, c’est un La. Et en plus, c’est vachement simple de le savoir (arg ! depus que je vis à Avesnes sur Helpe, je parle de plus en plus de vache – oui, j’oubliais, il est des villages près de mon domicile où le nombre de bovins excède celui d’humain). Revenons à nos moutons (à défaut de nos vaches). Comment sais je que c’est un La ? Avant de vous donner la solution, il me faut vous donner quelques mots de vocabulaire … préparez-vous ça décoiffe.

Tout d’abord, parlons de Ton. La définition musicale est : « hauteur des sons produit par un instrument » … ou bien, « intervalle fondamental qui s’exprime par le rapport des fréquences de 8 à 9 (ou 9 à 10) » ou encore « degré de l’échelle diatonique » … à moins que ça ne soit tout simplement « échelle musicale d’une hauteur donnée (désignée par son nom ou sa tonique) ». Abominable, hein ? Sachez que c’est la troisième qui nous intéresse, mais en fait cela ne nous est pas très utile. Il faut juste savoir (pour le moment) que lorsque, sur une même corde, on avance (dans le sens on se rapproche de la main qui joue) d’une case, on augmente la note d’un demi ton.

Autre chose, déjà plus simple : Octave. Pour pas faire compliqué, on va dire que c’est la position d’une même note dans le registre grave ou aigu (en passant par les medium, etc.)

Une dernière chose : le # et le b (dièse et bémol). Le dièse permet d’augmenter une note d’un demi ton (donc d’avancer d’une case) et le bémol de diminuer la note d’un demi ton (donc de reculer d’une case).

Bien, mais comment tirer parti de ce que nous avons dit. Et bien tout ce cache dans le DO RE MI FA SOL LA SI DO sempiternellement répété (entre parenthèse, ces notes, récitées dans ce sens, donne la gamme de Do Majeur, comme quoi … mais j’en reparlerais dans un autre article). Grâce à ça et à la phrase magique « les « i » n’aiment pas les dièses » , on connaît toutes les notes représentées par chaque case du manche. Comment ? comme ceci :

Partons par exemple sur la première corde (le Mi grave) et regardons :
Case Note
0 Mi
1 Fa
2 Fa#
4 Sol#
5 La
6 La#
7 Si
8 Do
9 Do#
10 Re
11 Re#
Remarquez donc que le Mi et le Si n’ont pas de dièse. Mine de rien on a parcouru déjà 11 cases du manche (12 en comptant le 0). Trivial, non ? Et on peut faire pareil pour les autres cordes.

Il est intéressant de le faire pour et par soi même, en les jouant et en se répétant leur nom, histoire de mémoriser.

On dira aussi que s’il y a de jolis points (ou autres) sur le manche, ce n’est pas pour rien. La troisième, cinquième, septième, neuvième, et douzième case (et leur équivalent car à la douzième case on revient au départ en ayant augmenté un d’un octave) correspondent aux harmoniques de résonances de la corde (au sens physique et ondulatoire, pas au sens musical, bien que cela se recoupe au final). On s’en servira dans un autre article.

Encore quelques anecdotes sur ce manche. Il existe des correspondances entre les cordes. Par exemple la cinquième case d’une corde correspond à la corde du dessous à vide, sauf pour le Sol (à cause de la corde de Si) où c’est la 4ème. En fait, la majorité des correspondances entre les notes seront vues dans l’article sur les gammes.

Voilà ! Bon boulot, bonne musique et à bientôt !

3 commentaires

  1. Anonyme

    C’est normal bluejane, ils étaient dans le même groupe, ils s’y prennaient comme des manches….
    Non, c’est même pas vrai, il était bien leur groupe, dommage que la faucheuse soit parti dans les lointaines contrées nordiques!!
    Enfin, pour ce qui est de l’article, faut quand même connaître un minimum ce qu’est une guitare et je sens que j’ai de quoi apprendre encore, vivement LA SUITE……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>