Le rejet des études longues

Le rejet des études longues

Face à l’atonie de l’emploi dans le monde et à la difficulté pour les jeunes diplômés de démarrer une carrière, certains comment à douter : le jeu en vaut-il la chandelle ?

Par jeu, entendez les années d’étude. Au lieu de suivre un cursus diplômant en 3 ou 5 ans, de plus en plus d’étudiants se tournent vers des formes d’apprentissages autonomes ou profitent des cours en ligne gratuits et ouverts à tous, calés sur l’enseignement d’universités et d’écoles prestigieuses. C’est le MOOC – Massively Open Online courses.

A lire: Grandes écoles : les cours en ligne gratuits se développent en France

Et comme certains patrons les plus connus et les plus riches du monde –les Zuckerberg et autres Gates- ils décrochent au bout d’un an en moyenne.

L’université ou les grandes écoles imposent des tas de contraintes et décident de ce que vous avez le droit de faire ou non. Certains ont besoin de plus d’espace, de sortir du cadre, de créer, d’aller plus loin. D’autant plus que ces profils sont de plus en plus recherchés par les recruteurs. Les décrocheurs sont de libres penseurs capables de prendre des risques.
Même si l’on sait que les diplômés des grandes écoles touchent en moyenne un meilleur salaire que les non-diplômés, les adeptes des circuits parallèles croient dur comme fer à cet état d’esprit. L’éducation ne se résume pas à un cursus de 5 ans d’étude.
Le principal problème de l’enseignement supérieur, c’est l’absence de critères de qualité pertinents. Des concours dépassés, des exigences décalées par rapport au marché du travail et des débouchés souvent limités. D’où l’intérêt pour l’image des écoles et universités de privilégier des cursus porteurs d’emploi et de « former ceux qui ne se forment pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>