Le suicide

Comme dans homicide ou infanticide, le suffixe ide veut dire meurtre. Le suicide est donc le fait de se donner la mort à soi-même.
Il y a plusieurs manières de mettre sa vie en jeu. Il faut aussi distinguer les tentatives de suicides qui sont le plus souvent des appels au secours mais qui peuvent parfois malheureusement aboutir à la mort. Il y a aussi les conduites suicidaires et les comportements à riques, drogues, alccool, sports dangereux, excés de vitesse ect… qui peuvent aussi être des appels au secour.
Dans tout les cas, c’est la manifestation d’une grande souffrance intérieure qui peut avoir des tas de raisons mêlées : solitude, echec sentimental, echec scolaire, conflit avec sa famille, detresse social. A un moment donné on ne se sent plus capable de faire face, sans pour autant savoir appeler à l’aide de manière assez claire.

On ne peut pas vraiment comprendre le suicide, et cela est terrible pour ceux qui restent et qui se sentent forcément coupables de n’avoir pas pu l’empêcher.
Il peut avoir un motif précis, un événement qui declenche le drame : des difficultés familiales, la perte d’un proche, le chagrin d’amour, le sentiment d’echec qui fait que la vie paraît invivable. On ne sent plus le goût ni la force de continuer, l’espérance et les desirs sont morts, laissant derrière eux le sentiment que plus rien n’a de sens.
Une personne qui se suicide ne recherche pas forcément la mort mais la fin de ses souffrances ou le moyen d’interpeller ses proches, de leur demander de l’aide ou même paradoxalement d’exister, parcequ’elle se sent trop seule, pas assez reconnue, transparente, Ce peut être aussi parcequ’elle ne s’aime pas, qu’elle ne se reconnaît aucune valeur, pas même le droit de vivre.
Le suicide reste un mystère, on voit des gens rencontrer les pires souffrances et tenir le choc, et d’autre décider de s’arrêter de vivre sans qu’on puisse savoir pourquoi.
Quand cela arrive à une personne de son lycée, cela met tout le monde K.O On y croit pas parcequ’on n’avait jamais imaginé une chose pareille, on a du mal a se dire que l’on ne reverra plu intel. Ses profs, ses copains, sa familles s’interrogent parcequ’ils n’ont rien vu venir, se demandent ce qu’ils auraient dû faire ou ne pas faire. Rien a faire pourtant que pleurer et l ne faut pas hésiter à se laisser aller à son chagrin, ou même a sa colère, à en parler et à se faire aider si cela est trop difficile.
L’adolescence est une période de grande fragilité où l’on se sent souvent seule et incapable de se faire comprendre et on peut etre tenter d’en finir avec ce malaise. Mais il ne faut surtout pas s’enfoncer dans le desespoir mais toujours positiver, il y’a toujours une solution meilleure que la mort, il faut appeler au secour car rien n’est insurmontable : ni un chagrin d’amour, ni un deuil, ni des difficultés familiales ou scolaires. Souvent paradoxalement un suicide procéde d’une formidable envie de vivre, mais de vivre une autre vie, meilleure, plus belle, où l’on aurait sa place, où l’on serait aimée, reconnue.

Conseils :

Si un ami vous dit clairement qu’il pense au suicide. Si il émet des insinuations un peu spectaculaires du genre : " je sais que un poids pour tout le monde, bientôt vous serez débarassés de moi" Si il s’interesse au somnifére, aux armes. Si il vous donne subitement des objets qui lui sont chers… et ainsi de suite, ne croyez pas qu’il bluffe. Peut-être a-t-il vraiment des idées de mort dans la tête. Peut-être est ce juste une sonnette d’alarme : sans vouloir se tuer, il vous dit ainsi qu’il va mal. N’importe quand on attend une sonnette d’alarme, on doit reagir au quart de tour.

1 commentaire

  1. Anonyme

    salut tout le monde!!!
    personnellement j’ai déjà pensé, à un moment donné de ma life, au suicide, car tout allait mal (aussi bien sur mes relations amoureuses, que familiales, qu’amicales!!!) en gros, le grand chamboulement, et je l’ai très mal vécu!!! je suis comme beaucoup de monde, et j’ai besoin de me sentir aimée, et à ce moment donné,j’avais vraiment l’impression d’être une grosse merde!!! mais il ne faut jamais baisser les bras; même si sur le moment, je sais qu’on pense que rien de bien ne peut nous arriver, car même si c’est dur, tout s’arrange un jour!!! la preuve, aujourd’hui j’ai de supers amis (dont certains qui m’avaient soutenus pendant ma période de crise) , un petit copain qui m’aime pour ce que je suis, et question famille ça va « bof » mieux, mais maintenant je laisse couler… quand on voit toutes les belles choses que la vie nous réserve!!! maintenant ça va faire 2 ans que je suis sortie de ma période de déprime et j’ai une vie normale, avec des hauts et des bas comme tout le monde, mais j’ai retrouvé la joie de vivre. si vous sombrez dans la déprime, c’est à vous d’essayer d’en ressortir!!! personne ne peut le faire à votre place, même pas vos amis, même pas votre famille qui peuvent UNIQUEMENT VOUS AIDER!!! ça doit être un déclic naturel intérieur d’avoir tout simplement envie de vivre!!! voilà, j’ai pris un pseudo FAUX, mais j’avais pas envie qu’on sache qui je suis, mais juste de se rendre compte que même si la vie ne vous a ni fait de cadeaux, ni épargné(e), il ne faut jamais abandonner!!! LIFE IS BEAUTIFUL ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>