Le Système français au niveau de l’éducation a de quoi se plaindre!

Les deux premières années de lycée doivent rester un de nos meilleurs souvenirs et pourtant ce sont les années durant lesquelles on sent le plus cette pression, vous ressentez une gêne! Particulièrement en premire, vous n’arrivez pas totalement à profiter de cette jeunesse que vous sentez s’écouler , pour une et une seule raison vous savez que fin juin, mi-octobre de l’année d’après vous devrez avoir décidé de la vie de vos 50 prochaines années.

En effet, c’est à la mi-octobre que vous commencez à remplir vos dossiers que vous allez envoyer aux differents établissements…….serez vous médecin, avocat, agent immobilier, ou peut être préféré vous devenir jardinier, boulanger ou petu etre même chef des poubéllés?! Et oui les enveloppes cartonnées marrons contiendront vos dures années de collège et lycée, ce dur chemin que vous aurez parcouru,décisif pour les années à venir. Le stress est pesant, et si je faisais le mauvaix choix, et si ce métier ne me plaisait pas vraiment.

Je pense vraiment qu’à 16ans on pense à autre chose qu’à notre avenir, et quoiqu’on fasse pour se persuader qu’on est des adultes, il nous reste les traces de notre enfance qui restent attacher et qui ne veulent pas se détacher! Nous voulons nous amuser, il faut se l’avouer nous ne sommes pas assez matures pour décider de notre vie futur …

Comment décider de ce qu’on veut faire dans 5à 10 ans alors qu’on ne sait pas encore comment s’habiller le lendemain ou ce qu’on va faire le week end prochain! Le gouvernement nous a mal jugé en pensant que nous pouvons décider au lycée de notre futur métier,certains le peuvent et je les envie, pour moi tout est confus, travailler de temps en temps, voir souvent mes amis, manger de la nourriture infecte à la cantine, et écouter à longueur de journée ces profs soporiphiques font parti des aléas du lycée qui fon que cet endroit est mal aimé!

Et pourtant bien qu’il est dur de l’avouer c’est un endroit plaisant!! Je pense qu’à 16 ans onn’a pas envie de choisir son métier ni même de s’y intéresser d’n peu plus près! Notre préoccupation est plus axée sur les personnes du sexe opposé, sur la télé, le cinéma, la muzik, bref rien qui concerne les cours! La france devrait donc changer de système, faire comme aux Etats Unis: attendre nos 20-21 ans pour réellement bifurquer vers la voie qui nous intéresse, ainsi il est presque certain que nous ne ferons pas le mauvaix choix(bien qu’il y ait toujours des chances).

18 commentaires

  1. kaysun

    les choix, ils se font a 17 ans, en terminale, et si a cet age la t’es encore préoccupée par ce que tu dis et pas par tes futures études, c’est que tu retardes…..

  2. Anonyme

    D’un coté je suis d’accord avec toi ! Je ne pense pas assez a ce que je veut faire comme métier et ça m’énerve !
    Mais d’un autre coté si on attend 21 ans on fira nos études bien trop tard, je pense.
    Article intéressant > 10

  3. dadou92

    Dans le fond, l’auteur de cet article n’a pas à 100% tort… je vais illustrer mon propos: Etant en prépas journalisme, j’ai des cour de géo… bon, jusqu’ici, rien d’extraordinaire! Là ou je me suis inquétée, c’est que, nous nous cassions la tete au collège lycée à digérer certaines notions de géo comme l’ICF (indice conjoncturel de grossesse) ou notre bien ailmé professeur nous assurait qu’en france, chaque femme faisait 1,8 anfant… ok, on savait que certains avauit des manques au niveau de leurs cellules grises, mais quand meme, globalement on a ts une tete, un corps, des pieds, des mains et 6 doigts (orteils) à chaque main (pied)…. Là ou c’est le plus incroyable est que cette notion.. pas si facile à apprendre demeurre etre totalement éronnée!!!! En effet, l’ICF est l’indicateur conjoncturel de fécondité, qui est la somme des taux de fécondité par âge d’une année, peut être interprété comme le nombre moyen d’enfants que mettrait au monde une femme si elle connaissait, durant toute sa vie féconde, les conditions de fécondité observées cette année-là. Bref, c’est impossible qu’une fille de 20 ans en 2000 ait les memes comportements de maternité que les femmes de 20 ans en 1996! C’est tt bonnement stupide (mise en cause la conjoncture (tiens?) sociale, économique, politique…) Pourquoi ne pas nous faire aprendre la notion de Descendance finale qui là pour le coup est une mesure véridique puisqu’elle représente le nombre moyen d’enfants mis au monde par les femmes appartenant à une même génération, lorsqu’elles parviennent en fin de vie féconde (en pratique à 50 ans). Que d’invraisemblance!!! Cependant, il reste véridique (comme le dit le fléau) que le système éductif français reste l(un des meileurs du monde!… malgrés quelques notions éronées…

  4. Anonyme

    Bon, j’ai bien ri, parceque je ne vois pas ien en quoi le système français est en cause dans ce que tu raconte là …

    Soyons clair, à 17 ans, on ne fait pas des choix inéluctables. C’est n’importe quoi. Moi même, j’en suis l’exemple, j’ai changé de voie en plein milieu de mes études supérieure … à 21 ans. Non pas parceque je ne savais pas ce que je voulais faire, mais parceque j’ai choisi entre les deux choix qui me turlupinait (et j’ai bien fait, au final).

    Le système français détude supérieure est plein de pont pour passer d’une section à l’autre, et on ne compte plus les gens qui passe d’un DEUG science à un DEUG d’anglais, qui change complètement d’orientation … Tout cela est possible GRACE au système Français.

    Finalement, le type de BAC qu’on passe ne conditionne pas grand chose, il favorise simplement. Une de mes connaissances est devenue prof de Bio avec un BAC L. Un autre (yo Fla ^) deviendra prof d’Anglais avec un BAC S. Et RIEN ne s’est mis sur leur route du point de vue administratif.
    En ceci, tu peux dte dire que ton deuxième paragraphe est totalement erroné, loin de la réalité du terrain.

    Je pense qu’on sous estime beaucoup les « gamins de 17 ans ». La plupart sont assez clairs dans leur tête pour savoir dans quoi ils veulent travailller … Pas le métier, sans doute, mais la branche. Et si à 17 – 18 ans, soit 3 – 5 ans avant la vie active en moyenne, on ne sait pas ce qu’on veut faire (la branche), y’a un GROS problème de maturité … LE gouvernement a très bien jugé, et, meiux que ça, il se dégage une certaine confiance en vos capacités …

    « travailler de temps en temps, voir souvent mes amis, manger de la nourriture infecte à la cantine, et écouter à longueur de journée ces profs soporiphiques font parti des aléas du lycée qui fon que cet endroit est mal aimé! » -> T’es gentil, mais ne ets pas tous les enseignants dans le même panier, ou je risque de me facher sérieusement … J’en vois trop qui travaille 50 heures par semaines pour essayer de vous donner gout pour lire ce genre de conneries généralisantes … Il serait p’tre temps que VOUS aussi vous y mettiez du votre … On ne peut pas donner envie à quelqu’un qui ne le veut pas …

    Notre préoccupation est plus axée sur les personnes du sexe opposé, sur la télé, le cinéma, la muzik, bref rien qui concerne les cours! -> ça, c’est plutot à 14 – 15 ans …

    « La france devrait donc changer de système, faire comme aux Etats Unis »
    -> Holà … Bien sur, toi, tu dois pas connaitre grand chose au système Américain. Tes parents sont aisées ? non ? bah alors ton avenir est tracé depuis des lustres … Sache que les Etats Unis ont un très faible taux d’échanfge sociaux … ça veut dire que les enfants de cadre reste des cadres, les enfant d’ouvrirers restent des ouvrers, etc .. Contrairement à la france, un des rares pays où ça change (et encore, c’est pas parfait). Le système américain te fait choisir assez tôt, et surtout, tu ne choisi pas en fonction de tes CHOIX mais de tes RESULTATS …

    C’est encore pire en Allemange où ke choi ne t’es pas donné pour la brache, et est décidé en fin de 3ème …

    M’est d’avis que tu parles dans le vent, là …

  5. Anonyme

    solidsnake75 : le fait est que, certes le système français n’est pas le pire, juste que on nous fait apprendre parfois des notions erronées, c’est ça qui me dérange le plus… combien d’h de cours consacrées à ces memes données…??
    Sinon, flo… je suis d’accord avec toi…. ormis le titre qui aurrait pu etre interressant a exploter (le sujet de mon post précédent..) l’article en lui même est bourré de mal-connaissances!

  6. Anonyme

    j’avouerai que le titre de mon article est mal choisi, et il est vrai que le système français est l’un des meilleurs, cependant je pense que lorsqu’on est en fin de première la majorité des élèves ne savent pas ce qu’ils veulent faire et vont choisir leur voie par élimination! Heureusement donc qu’il y a des ponts plus tard pour changer de voie!!!!! mais en effet mon titre est très mal choisi! et quand au système americain il est vrai que c’est un choix par rapport aux notes et alors? n’est ce pas le cas en france? de plus il est vrai qu’il faut avoir de l’argent pour avoir de bonnes études….mé ils ne se le cachent pas! excusez moi de vous le dire mais cette idée est très caché en france car par exemple les lycées Louis le Grand et Henri IV recrutent dans le 5e 6e et 14e arrondissement! si je ne m’abuse ils font partis des plus riches de paris, il y a donc aussi une question d’argent . vOIci pour les bons lycées publics sinon pour de bonnes études il faut aller dans un privée car ce n’est pas pour critiquer mais les publics entrainent au bac(ce n’est pa ce qu’il y a de plus difficile) un privée préparera au post bac!! Donc je vous ferais constaster que cette idée d’argent règne en france mais elle est cachée sous une grosse couche d’hypocrisie!

  7. Anonyme

    Toujours dans le n’imporete quoi (désolé, mais, vraiment, c’est le cas, t’es vraiment pas au courant) …

    Le système américain n’est pas qu’un choix par rapport au note mais par rapport au statut social.

    Quand à Louis le Grand et Henri IV, sache que si tu dis ça, c’est que tu ne connait pas les MESURE DE CARTE SCOLAIRE, qui oblige les établissement publics à recruter dans une certaine zone bilan : Comme la zone d’Henri IV et Luois le Grand sont dans le 5è etc. les élèevs sont plutot riche (et pas le contraire …).
    Aucun élève ne paye pour rentrer dans ces lycées …

    ET alors, je crois que le plus drôle, c’est le coup du « c’ets mieux le privé pour les études supérieures  » … mort de rire … Ecroulé. TOUT … je dis TOUT dis le contraire, sauf la rumeur et le sentiment général (faux, merci les médias).
    Les établissement s publics ont de bien meilleurs résultatts quand on étudie les cursus posts BAC … JE ne parle même pas des écoles du supérieur, qui sont bien mieux côtés dans le public …

    L’enseignement est meilleur dans le public – en règle générale – (d’ailleurs, ça se voit au CAPES, les CAPES du privée recrute à 5/40, alors que celui du public recrute à 14/40 en général).

    Bref, encore beaucoup de chose fausse, dues à une mésinformation …. Tu parles à un prof résolutment du pubic, justement parcequ’on a la latitude et les moyens d’apporter le meilleur aux élèves … qui ne le mériterait pas toujours …

  8. Anonyme

    moi je trouve que c’est normal , à 16 ans , c’est normal d’étudier , de choisir sa profession et tout . vous aurez bien le temps de vous amuser plus tard

  9. painer

    On a pas le temps de s’amuser ailleurs. Et rien n’empèche de s’amuser en travaillant …

    Oui, je suis d’accord, il faut étudier à 16 ans, mais il faut savoir que les années collèges, lycée, FAC sont les dernières où on peut encore profiter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>