Le tatouage : on l’a dans la peau

Le tatouage a une longue histoire derrière lui. Les premiers tatouages sont apparus en – 2000 chez les Egyptiens. Ils servaient de maquillage et de décorations aux morts. Ils font leur arrivée plus tard en Chine, en Indes, et au Japon, en tant qu’ornements. Aussi, la technique du tatouage était utilisée par les maoris comme signe de leur appartenance à une tribu. Aujourd’hui, les codes n’on pas tout a fait changé. En effet, les membres des gangs aux Etats-Unis utilisent le tatouage comme une preuve de leur appartenance à un groupe, à une unité. De même dans les sociétés tribales encore présentes en Océanie.
Or, l’aspect décoratif prend de siècle en siècle une importance croissante : le henné est utilisée par les femmes du Maghreb : le tatouage éphémère devient alors bijoux.
Dans les sociétés occidentales, on se tatou pour mettre en valeur une partie du corps, une façon de dire : « pose ton œil là… »

L’embarra du choix
Il existe des tatouages de toutes sortes : des tribaux, des Celtiques, des symboles, des messages… Dis toi que tu gardera à vie ce motif, donc, pour éviter les regrets, réfléchis y à deux fois avant de te faire tatouer le nom de ton petit ami du moment !
Fais-toi tatouer, de préférence, le dos, les épaules, les pieds ou les chevilles car ces zones vieillissent assez bien en général. En revanche, évite le ventre, les seins, les fesses, les mains, la gorge, derrière le genoux, sur le torse, ou bien près des os car ces parties sont sensibles et laissent plus facilement transparaître les marques du temps. De plus, n’oublie pas que le tatouage, comme le piercing d’ailleurs, peuvent être des freins à l’embauche. Si tu te destines à l’univers bancaire par exemple ou médical, dis toi que ces professions sont en général hermétiques à toute forme de singularité. Alors, évite les endroits trop visibles.

Où et comment ?
Oublie de suite les tatoueurs opérant dans la rue ou sur la plage ! A proscrire également les vendeurs de vêtements qui tatouent dans leur arrière boutique. Choisis plutôt un vrai professionnel, qui pratique son art dans des conditions d’hygiène optimales. A noter : préfère les tatoueurs opérant dans des box individuels, c’est plus intime.
Pour te faire tatouer il faut théoriquement être majeur. Sinon, il faut que tu sois munie d’une autorisation parentale (de plus en plus rare, car de nombreuses fraudes ont été constatées). Si tu n’as pas encore seize ans, réfléchis bien avant de te faire tatouer car ton est en pleine mutation. Ton tatouage risque de se déformer, de se déchirer… de manière irréversible.
Dans un premier temps, tu choisis ton motif. Ensuite tu t’allonges sur un lit médical. Côté hygiène : le tatoueur doit porter des gants et stériliser ses aiguilles dans un autoclave avant de les tremper dans des pâtes de pigments colorés. Tout son matériel doit être disposé sur un film jetable, si ça n’est pas le cas (aiguilles sales ou non stérilisées devant toi…), prend tes jambes à ton cou !
Ensuite, il charge son aiguille d’encre et l’opération commence. La douleur est une notion beaucoup trop fluctuante pour affirmer si le tatouage fait mal ou non. Tout dépend de la personne, de sa résistance à la douleur. Pour les plus douillets : le henné fera l’affaire !

Les soins
Une fois le tatouage fini, ton tatoueur déposera un pansement par dessus, avec de la crème, type Biafine ou autre, pour apaiser la peau.
Surtout garde bien le pansement pendant au moins 2 heures. Au bout de 2 heures, remets une dose de crème et un pansement neuf, que tu garderas environ 12 heures.
Conserve ton pansement la première nuit, car il est fréquent d’avoir un petit rejet d’encre. Dès le lendemain, enduis ton tatouage de crème 3 à 4 fois dans la journée.
Au bout de quelques jours, des petites croûtes vont apparaître : surtout ne les gratte, à moins que tu souhaites agrémenter ton tatouage de petites cicatrices. Continue, ensuite, à mettre de la pommade pendant 8 à 10 jours.
Au bout de 3 semaines, ton tatouage devrait être à peu près cicatrisé.

Attention !! A fuir :
- Les bains (baignoire, piscine, et eau de mer). Prends plutôt des douches en utilisant un véritable savon, ne prends sur tout pas de gels douche, ils risqueraient d’irriter ton tatouage.
- Le soleil. Ne t’expose pas pendant au moins 15 jours.
- Les vêtements agressifs en laine ou en acrylique, par exemple.
- Evite de mettre ton tatouage en contact avec de la poussière ou de la graisse.

Et à 50 ans, mon tatouage me plaira-t-il encore autant ?
Autrement dit, Est-il possible d’effacer un tatouage ? Tout dépend de sa taille et de sa couleur : les tatouages noirs, à condition de ne pas être trop grands bien sûr, s’éliminent sans laisser de marques trop visibles. En revanche, les tatouages colorés se retirent mal et le laser laisse des traces, pour ne pas dire une belle cicatrice. Raison de plus pour se faire tatouer à l’issue d’une longue réflexion. Ne pas se laisser influencer par un effet de groupe ou par une mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>