Les Fantasmes font leur cinéma

La jeune fille innocente dans Eternal sunshine of the spotless mind

La jeune fille en fleur est innocente malgré elle. A son compagnon de trouver la clé pour pouvoir la découvrir. Dans Eternal sunshine of the spotless mind, il y a cette scène absolument pas torride où Kirsten Dunst danse avec Mac Buffalo sur un lit. Elle porte un T-shirt blanc qui laisse apercevoir ses tétons saillants. Une scène qui dégage une sensualité ignorante et candide.

Le fast & furious sex dans Le dernier tango à Paris

Pas de manière, pas de présentation, juste la passion et le désir. L’héroïne du film « Le dernier tango à Paris » laisse parler son corps et s’abandonne au plaisir. Vite fait, mais surtout bien fait. Tout le contraire du marivaudage.

 

Le trip lesbien dans Mulholland Drive

Comme les héroïnes de la série L Word, Naomi Watts et Laura Elena Harring sont belles, bien foutues et radicales. Tout ceci aurait pu virer au vulgaire, mais c’était sans compter le talent de David Lynch. Elles s’embrassent, se caressent, sans violence, sans sexualité. L’homme n’est pas remplacé, puisque la scène s’arrête au flirt, mais la relation suggère autre chose. Un tabou, celui de la sensualité féminine.

Le libertinage non-coupable dans Eye Wide Shut

Le dernier film du génie Stanley Kubrick s’inspire du décadent XVIIIème siècle et impose son décor canaille et capitonné. Il est question ici de toute-puissance masculine et de maîtrise du féminin. A contre courant des tendances castratrices de certaines féministes. Kubrick intellectualise l’infidélité et la luxure pour augmenter le plaisir psychique. Un film troublant.

 

Ambre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>