Les meilleurs amis du monde : interview de l’équipe du film

Les meilleurs amis du monde : interview de l’équipe du film

Il y a des valeurs humaines qui ne se démodent pas. L’amour et l’amitié en tête, sont les sujets favoris des réalisateurs. Et Julien Rambaldi ne fait pas exception. Dans « Les meilleurs amis du monde », le cinéaste met en scène deux couples d’amis que tout oppose. Mathilde (Léa Drucker) et Jean Claude (Pierre-François Martin Laval), joyeux beaufs à la sympathie affichée, invités le temps d’un séjour, dans la villa de Max (Marc Lavoine) et Lucie (Pascale Arbillot), un couple de nouveaux riches  qui doivent leur fortune à la commercialisation de sanitaires informatisés. Tout était réuni pour passer un week-end agréable, lorsque Marc et Lucie se font trahir par la touche « rappel » de leur téléphone alors qu’ils descendent en règle Mathilde et Jean Claude, pour qui la vengeance sera sans pitié.

Mais au-delà d’un scénario un peu faible, la grande réussite du film est sans contestes le choix des acteurs. Mention spéciale pour Marc Lavoine qui casse son image de gendre parfait en arborant une moustache ridicule qui lui va comme un gant, et pour Pascale Arbillot, coiffée d’une perruque blonde peroxydée tendance publicité Nutella des années 80.
Ça grince, c’est léger et frais. Les vacheries s’accumulent, toujours avec tendresse. Parfois caricatural, le film joue la carte du burlesque et du rire, sans malheureusement échapper au « tout émotion » et aux excès lacrymaux qui plombent trop souvent l’intrigue.


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire dit-on.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>