shrek

Les princes et princesses Disney, ces gros menteurs

L’Amour, ce concept avec un grand A, qui fait rêver les uns, vomir les autres et ricaner les plus sceptiques. Hormis la compatibilité entre deux individus ou le « bon timing », l’amour a aussi ses versants moins reluisants. Parce que forcément viendront les discordes, les « je suis pas d’accord », tensions ou engueulades. Et ça peut parfois donner lieu à des histoires vraiment moches, qui tournent au vinaigre (avant de finir dans les larmes PAUSE KLEENEX). Je vous déprime dès le matin, je sais.

Je pense qu’en règle générale, beaucoup de personnes ne sont pas préparées à aimer quelqu’un au sens propre du terme : parce qu’elles ont vécu une relation instable ou douloureuse, parce qu’elles ont peur, qu’elles n’en ont pas envie dans le moment précis ou qu’elles n’ont pas rencontré celui / celle qui va radicalement les faire changer d’avis. D’autres se donnent l’illusion de ressentir l’amour, pensant sans doute que ça résoudra tous les problèmes encombrant leur quotidien.

Je crois fondamentalement (et j’écris ceci par acquis de conscience) que l’amour n’est pas le Xanax / le Viandox / la pilule du bonheur qui se posera en sauveur de vos ennuis. L’amour n’est pas livré avec option « la vie est belle, laisse-toi aller ». Pour moi, l’amour, le vrai existe parce que BIM, ça s’est produit sans rien derrière. L’amour n’est pas le Vif d’Or que vous pouvez allez choper pendant une partie de Quidditch avec Potter et ses copains (je suis super inspirée sur les métaphores vous remarquerez). L’amour est quelque chose qui se crée, se construit, petit à petit. On aime parce qu’on le choisit. Parce qu’on décide de se lancer dans l’aventure. Une fois qu’on a accepté ça, alors oui, on peut dire qu’on est prêt(e) à écrire love sur tous les murs du pâté de maisons à côté.

Parce que chaque jour qui passe, vous faites le choix CONSCIENT d’aimer la personne qui partage votre vie. J’avais déjà parlé de l’idée de perfection (qu’on trouve juste chez les couples Disney ou les happy ends des contes de fées). Et je radoterai ici encore une fois : la perfection n’existe pas, mais il existe une perfection adaptée pour chacun d’entre nous et qui se trouve chez la personne que l’on aime.

Donc en résumé, l’être avec qui vous pouvez passer le restant de vos matinées à bouffer des pains au chocolat / boire du thé / voyager / construire / partager vos doutes – peurs – sentiments / faire des conneries / vous marrer est celui / celle que vous DÉCIDEZ d’aimer (dédicace pour le mec d’1.90m qui me fait des plateaux sucrés le dimanche). Je ne dis pas que ça sera facile tous les jours, que vous ne vous prendrez pas le chou, que vous aurez envie de vous étriper mutuellement ou d’envoyer valser des assiettes. Donc le plus important à savoir est : avec quoi et qui pouvons nous vivre ? Que voulons-nous, quelles sont les choses dont nous avons le plus besoin et au contraire ce dont nous pouvons largement nous passer ?  

Ça fait très élitiste présenté ainsi et j’ai l’impression de vous vendre un truc marketing bien dégueulasse. Mais comme pas mal d’entre vous, je me suis cramé la figure (au sens figuré) plusieurs fois: je ne rêve plus du Prince Charmant. Du coup, j’ai ouvert les yeux et j’ai découvert quelqu’un de génial. Puis surtout, j’ai accepté le fait que l’amour nécessite du travail de chaque côté, des efforts venant de lui et venant de moi. Oui, on changera, on ne sera plus les mêmes personnes dans 8 mois – 2 ans – 15 ans. Oui je vais faire des erreurs, lui aussi mais pas au point d’être des idiots finis (j’accumule déjà un bon nombre de gaffes à mon actif et j’apprends toujours à corriger le tir).

C’est vrai qu’au lieu de pointer du doigt les petits trucs imparfaits ou énervants, on devrait davantage se concentrer sur tout ce qu’il y a de génial chez l’autre. On grandit ensemble et on crée quelque chose ensemble (projets, rêves, vision de la vie). C’est comme ça que ça dure.

Pour plus d’articles coulants, c’est dans la rubrique Eros que ça se passe ! Et rejoignez nous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>