Les « raves » sous contrôle

Eric, 21 ans, est mort d’un coup de couteau à la suite d’une bagarre… Cet exemple est tiré de la multitude de faits de ce genre qui se produisent dans ce style de soirée. Comme à chaque fois dans ce genre d’affaire, l’excitation provoquée par les rythmes (effrénés?!) techno, l’alcool et les drogues type ecstasy est mis en cause.

D’où la question: les raves sont-elles dangereuses? Dans ce type de rassemblement musical qui se déroule souvent dans l’illégalité et des lieux tenus secrets traîne une mauvaise réputation. C’est moins la musique techno elle-même que les dangers que fait courir la prise de drogue qui est montrée du doigt. Selon les estimations de l’Oservatoire français de drogues et des toxicomanies, la moitié des « ravers » ont déjà consommé des drogues de synthèse, comme l’ecstasy, lors d’une rave-partie.

Ambiance explosive, drogue, mais aussi alcool forment un mélange explosif, un véritable détonateur! En dépit des effets recherchés par les consommateurs d’ecstasy (euphorie, bien-être corporel…), son utilisation peut avoir des conséquences graves, avertissent les médecins: déshydratation, troubles cardiaques, troubles psychiques (phobies, délires…)

Face à certaines soirées à risques, les autorités ont décidé de faire de la prévention plutôt que de recourir à la répression policière systhématique. L’objectif est donc d’informer les jeunes, leur faire comprendre que les drogues même douces ne sont pas sans danger. Côté prévention, les autorités s’appuient sur des associations comme Tecnoplus qui font de l’information sur le terrain.

Des « ravers » par milliers

Pratiquement inconnu à la fin des années 80, le phénomène rave a explosé en France. Des dizaines de milliers de jeunes se retrouvent chaque fin de semaine dans les soirées rave. S’ajoutent depuis 5/6 ans, les manifestations géantes tupe « Boréalis », « Transmusicales » et les « Techno parades » qui attirent les foules estudiantines.

Juste une chose, je ne critique en aucun point ces rassemblements, je dis juste que certains sont à risque…

4 commentaires

  1. Anonyme

    Moi, je ne suis pas d’accord avec toi. On fait toujours l’amalgame. Là, tu parles des free party mal organisées (si elles le sont).
    La violence y existe peut etre mais pas plus que dans n’importe quel rassemblement d’autres musiques.
    Les rave party, ca se passe souvent bien mais dès qu’il y a un événement, on en parle parce que l’on veut tuer notre mouvement électro qui dérange.

    Va-t-en lutter contre les administrations qui interdisent ces rassemblements.
    Ils se plaignent que c’est fait dans la clandestinité mais dès que l’on veut en organiser, la comission de sécurité dit souvent « NON ».

    Moi je dis que ces politiciens sont tous des cons. Ils diabolisent certains mouvements qui vont devenir, à terme, Underground mais dans un autre temps, ils organisent la Techno Parade (qui est menacée elle aussi).

    Bref, ça me révolte, laissez nous en paix.

    P.S: Sinon, c’est bien écrit.

  2. Anonyme

    Moi je suis tout a fait d’accord avec thomas, a chaque fois c’est la même chose, il suffit qu’il y est juste un accident et paf le truc est violent, faut les interdires ca detruit la jeunesse, et c’est exactement pereil pour le sport.

    En tout ca s moi je dis que c’est encore internet qui a tout casser

  3. Anonyme

    Non, c’est les jeunes, c’est pas bien d’etre jeune. Et c’est vrai, c’est internet qui a tout cassé ahlala, la technologie …

  4. Anonyme

    tt a fait d’accord avec vs les gars…
    et j’ajouterais que si le gouvernement qui dorenavent fait vraiment de la repression face a ce mouvement qui lui ne demande qu’as etre posé, les reveurs et autres teuffer ne ferons que plus de betise pour se marginalisé face a cette sorte de « repressions » (il est vrai certaines sont autorisé mais beaucoup n’ont tjrs pas le droits car les administration leurs dises oui puis aux dernier moment dises non hors les pompier la secu et les assos pour surveillié les supefients sont prevenus donne eux leurs accords et des systeme de secu sont sur place… dc pourkoi ne pas les autorisé?)

    sinon vas en boite, ou ailleurs ds des lieux autorisé et plus « urbain » tu verras des bagarre et des coup de couteaux ou autres aussi…

    (tt es relatif)

    @+

    ps il est vrai C bien ecris malgés tt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>