Les Rivières Pourpres 2 : l’Apocalypse version gore

Les Rivières Pourpres 2 : l’Apocalypse version gore

Je me suis décidée, après maintes hésitations à regarder le deuxième volet des Rivières Pourpres, « Les Anges de l’Apocalypse« .

Y’a toujours plus vivifiant : un reportage qui filme en gros plan la reproduction des crocodiles, un épisode des Simpsons ou bien les nanars qu’on nous balance sur quelques chaines câblées. Mais voilà, le sort en a décidé autrement.

 

«Les Rivières Pourpres 2» se visionne à plusieurs (je le déconseille pour les hypersensibles esseulées, telles que moi). Le film taille un décor sinistre en premier plan d’arrivée : une abbaye abandonnée, une cellule de moine portant le numéro 13, du sang qui coule des murs … Si ce bled disposait d’un hôtel, je ne me risquerais pas à y dormir.

De fil en aiguille, on se rend compte que la communauté religieuse qui vit là est complice de plusieurs meurtres: les scènes sont parfois malsaines (yeux crevés, têtes découpées, protagonistes emmurés vivants) et l’on se demande où tout cela mène.

Soudain le miracle se produit (vraiment ? J’étais la seule à n’avoir rien pigé à l’Évangile et aux Chevaliers de l’Apocalypse, dans ce cas).
Les moines sont les sbires du grand méchant de l’histoire, incarné par Christopher Lee. J’ai appris qu’il était quadrilingue, et qu’il adorait le français. D’ailleurs on peut lire sur ses lèvres qu’il le prononce parfaitement (quelle lèche-bottes je fais). Le livre sacré, qui relie Dieu aux Hommes cache en fait un trésor … Mystère et boule de gomme, j’en dis déjà trop.

Le + : Jean Reno au casting, c’est une bonne idée, car son jeu colle au personnage : commissaire et enquêteur qui n’a pas froid aux yeux, il détend l’atmosphère grâce à des vannes bien placées.

Le - : des moines assassins, dopés aux amphétamines et qui se prennent pour les Yamakazi, c’est assez fort.

Je conseille également «Les Rivières Pourpres» premier chapitre … Pour les fans de thrillers flippants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>