Les troll creature surnaturelles.

« Troll : n. m. (mot suéd.) Espèce de gnome ou d’esprit follet,
chez les peuples scandinaves. »

Voilà la définition que donne Le Petit Larousse. Je ne suis guère plus avancée qu’avant de l’ouvrir… C’est une des raisons qui m’ont aidées à choisir ce sujet pour mon dossier. Les créatures surnaturelles m’ont en effet toujours intéressée, certainement parce que tous ces personnages vivent dans les profondeurs mystiques qui se situent entre notre imagination et la réalité. C’est un monde à part que j’ai décidé d’étudier, celui des trolls.
Qu’est-ce qu’un troll ? A quoi ressemblent-ils ? D’où viennent-ils ? Quels rôles jouent-ils et pourquoi sont-ils si importants ? Je répondrais à toutes ces questions du point de vue scandinave ainsi que du point de vue français, qui est le mien et celui des auteurs auxquels j’ai emprunté des idées. Nous découvrirons que ce folklore, qui n’est pas le nôtre, s’intègre parfaitement à notre société, sans même que nous nous en rendions vraiment compte. Nous verrons par quels moyens il y est parvenu. Il n’est certes pas aussi présent dans notre culture qu’il l’est en Scandinavie. Nous n’avons pas à proprement parler de folklore français. Nous adoptons ceux de nos voisins comme par exemple Halloween, fête irlandaise à l’origine, mais que l’on emprunte aux Etats-Unis. Les trolls font partie de ces éléments que l’on connaît sans vraiment les connaître. Ils émergent des profondeurs des montagnes, ce sont des figures captivantes du folklore, de renommée internationale, mais ce sont avant tout des êtres énigmatiques, dont chacun possède une image propre. Transformés au fil des temps par les conteurs, les écrivains, en s’intéressant à la Scandinavie, on est rapidement amené à se demander qui sont réellement ces personnages que tout le monde croit connaître, alors qu’ils sont peu définis et restent indécis, cachés derrière les arbres de la forêt et les interprétations des plus célèbres illustrateurs.
Les contes étant avares de descriptions, j’en ai sélectionné quelques uns, qui m’ont permis de mener à bien mon étude trollistique… et de faire en sorte que le troll ne soit plus qu’une créature que l’on croit connaître, mais que l’on connaît !

I. QU’EST-CE QU’UN TROLL ?

1. a. Aspect physique
La taille des trolls est d’emblée posée dans tous les contes comme primordiale. Un troll peut mesurer jusqu’à 2 mètres, et peser jusqu’à 4 tonnes. L’adjectif grand, stor, est souvent accolé au mot troll, puisque étymologiquement, le troll est un « monstre fantastique, grand personnage maladroit ». Il est souvent grand comme une montagne. En général, plus il est grand, plus il est gros, plus il a de têtes, et plus il est redoutable. Tous ces éléments lui donnent une force surhumaine, il déracine les arbres par exemple. Le terme « tröll » en norrois désigne le géant en tant que monstre hostile, esprit maléfique, vu comme une créature très laide : un énorme nez, des dents pointues, des mains griffues, des pattes poilues, sale, stupide, bruyante, malfaisante et violente, mais facile à vaincre à cause de leur bêtise. Leur saleté rend compréhensible la mauvaise odeur qu’ils dégagent. Ils en font une fierté, et fêtent les mouches qui leur tournent autour. Plus il y en a, plus ils sentent mauvais, plus importants ils sont au sein de leur tribu.

1. b. Aspect spirituel
Malgré un esprit peu développé, le troll présente des caractéristiques parfois inattendues. Avant tout, il est naïf et crédule, ce qui lui a valu a plusieurs reprises d’être battu par des humains, beaucoup plus subtils. Mais il semble néanmoins qu’il fasse preuve de réflexion : dans certains contes, il arrive que des héros aillent consulter de vieux trolls, pour leur sagesse et leur grande connaissance des choses de la vie. Le troll est également doté de pouvoirs magiques. Il peut ensorceler une princesse, métamorphoser des choses, animaux ou gens, guérir ou ressusciter, faire naître des tempêtes, etc. On parle de la malice du troll. Il est aussi très cruel, prend plaisir à croquer des humains, à les rôtir à la broche, ou encore, à torturer des gnomes.

1. c. Aspect social
La nature sauvage est le domaine du troll. Il habite un lieu lointain et inquiétant, au-delà des frontières du quotidien, par-delà l’océan et l’horizon, et dont seuls les vents ou les animaux connaissent la direction « au sud du sud et au nord du nord, dans la grande montagne en or » est-il dit dans un conte. Quelle que soit la région où il habite, le troll entretient toujours une relation avec la nature. La forêt, la montagne ou la mer sont ses terrains de prédilection. La forêt sombre s’impose comme le lieu idéal de rencontres fortuites ! Le troll se présente souvent comme le maître des bois. Il n’y habite pas forcément, mais y travaille ou s’y promène. Il ne supporte pas que l’on abîme sa forêt, et le conflit est inévitable avec les héros qui cassent des branches.
La montagne est dominée par le troll, qui l’habite et en fait son domaine. Tous les trolls, même les trolls de mer, vivent dans des montagnes. Les trolls de mer vivent eux aussi dans des montagnes, sur des îles. Les demeures sont toujours splendides, claires, spacieuses, pleines d’argent et d’or, car les trolls sont très riches. Ils vivent en groupe ou en famille.
L’eau constitue le troisième élément lié au troll. C’est toujours une eau stagnante et dangereuse, pas claire et vive. Les combats que mènent les trolls sont souvent sur des plages, sur lesquelles ils sont arrivés par bateau.
Le troll parle, bien sur, et ne semble guère avoir de problème d’adaptation à notre monde. Il fait souvent preuve d’humour, ce qui le rapproche des humains dont il est déjà proche : il possède nos cinq sens ! mais ce côté humain n’empêche en rien son côté bestial de surgir…

2. L’histoire des trolls
Les trolls, comme les hommes avec l’Ancien Testament, ont une histoire, une origine, qui je vais ici narrer.
Au début, tout était noir…et dans le noir, les trolls sont nés. Pendant des millions d’années, la Scandinavie fut plongée dans l’ombre, la neige et la glace. Quand, finalement, l’ombre glissa et que la plus grande partie de la neige et des glaces avait disparu, les trolls apparurent. Ils étaient toujours là quand les premiers scandinaves arrivèrent. Ils trouvèrent des trolls de toutes sortes : des gros, des grands, des tailles standards, des minuscules, avec une queue, huit doigts, et huit orteils. Les scandinaves préféraient habiter à l’abri, dans des cavernes, mais comme les trolls aussi voulaient les cavernes, ils se battaient contre les hommes, sans cesse. Les scandinaves gagnèrent, autant de fois qu’ils perdirent… Plus tard, les hommes découvrirent que les trolls ne vivaient que la nuit, et qu’ils se faisaient un plaisir de manger les hommes qui avaient le malheur de se trouver sur leur chemin. Comme les humains vivaient le jour, plusieurs trolls, trop gourmands, moururent en voulant en attraper, à cause du soleil, qui les change en pierre immédiatement.
Les années passèrent, le christianisme s’installa, et les trolls, un peu oubliés, s’éloignèrent des hommes et partirent habiter dans de lointaines contrées, dans des châteaux, puisque eux aussi avaient appris à construire. S’ennuyant, ils prirent l’habitude de kidnapper des princesses, ce qui les amena à souvent combattre, contre des héros, rois, princes… Voilà de quoi étaient faites les vies de trolls !

II. LE TROLL JUSQU’A AUJOURD’HUI

1. Son évolution
Tout comme l’homme, le troll a connu la révolution technologique. Nous habitions dans des grottes, puis avons pris des chaumières, puis avons construit des maisons, etc. Les trolls, eux, sont passés directement de la montagne au château. Ils étaient très riches, et avaient déjà le sens du commerce. On dit qu’ils subvenaient aux animaux de la forêt. Ils vendaient des noisettes aux écureuils, des gouttes de rosées aux araignées, arrosaient les fleurs sauvages. C’étaient eux qui faisaient les saisons en colorant les feuilles en jaune et rouge pour l’automne, en vert pour le printemps, avec des fleurs…

2. Ce qu’il en est aujourd’hui
Je ne sais pas si aujourd’hui encore les trolls font ceci, mais toujours est-il qu’ils existent encore, et sont très présent autour de nous. Voici quelques exemples illustrés :

– La grande « folie » littéraire du moment tourne autour des histoires d’Harry Potter. Le troisième tome, qui n’est malheureusement pas encore sorti au cinéma, et dont je n’ai donc pas pu tirer d’image, décrit le petit magicien face à un troll, auquel il doit échapper.

– Une des bandes dessinées françaises star de cette année 2002 se nomme « Trolls de Troy », Troy étant un monde magique, dans lequel les trolls, personnages très attachants, sont confrontés à des rois, princes, etc.

– En Amérique, à Los Angeles, une boutique nommée « Five Arts Studio », qui a ouvert ses portes en 1984, fabrique des trolls en plastique, qui se vendent comme des petits pains, les gens se les arrachent, car ils les trouvent terriblement attachants, beaux, etc.

– En Norvège, un parc d’attraction ressemblant aux parcs français, engage des gens qui s’habillent en troll, et font le bonheur des touristes, comme Mickey le ferait à Eurodisney.

– Au Danemark, les récompenses d’un concours du meilleur court-métrage amateur figurent des trolls dorés.

– En Italie, un homme passionné par les trolls, en fabrique en céramique, et les vend très bien, puisque en consultant son site, il est indiqué qu’il est en rupture de stock… !

– En France, en Amérique, dans toute l’Europe, de nombreux jeux vidéos sont vendus, dont des jeux mettant en scène des trolls (ex : Shadowrun, Donjons et Dragons)

Un des grands succès cinématographiques hollywoodiens, Shrek, met en scène un troll !

2 commentaires

  1. Anonyme

    Jte remercie mais il y a trois vote et un seul commentaire.
    Comment puis je savoir si mon article et o points.
    Sinon a toi « c moi lili »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>