L’habit ne fait pas Lemoine

Il ne fait pas bon s’appeler Jean-François Paris lorsqu’on va voir Jean-Luc Lemoine en spectacle. Le pauvre spectateur a été le souffre douleur de l’humoriste pendant une heure trente. C’est dire combien les interactions avec le public sont réglées au poil mais laissent pour autant une large part à l’improvisation.

Expert lorsqu’il s’agit de manier l’absurde et l’humour noir, qui aurait pu croire que derrière ce visage juvénile se cachait en réalité un homme cynique ? Cynique, certes, mais toujours fin et sans excès à tel point qu’on fini par s’attacher. Même en psychopathe amoureux, on ne peut lui en vouloir. A mis chemin entre le trublion un peu benêt et le fin observateur des vices de notre quotidien, Jean-Luc Lemoine mettra vos zygomatiques à rude épreuve. Mention spéciale pour le sketch du « coming out » hétéro, aussi grinçant que désopilant. De même, celui sur le « Leader Price » et sur le chien un brin voyeur sont très drôles (qui n’a jamais été confronté à ce problème ? Avec les chats, ça marche aussi !)

Mordant, cynique, insolent… mais toujours juste, il brosse avec talent un portrait fidèle de la société. Le tableau de l’entretient d’embauche est sur ce point particulièrement réussit !

Alors qu’il s’exhibe avec une myriade de sapins désodorisant pour voiture (il ose même en offrir un à une spectatrice !), n’hésitez pas à glisser ce DVD sous le votre à Noël !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>