L’homme qui habillait les femmes s’est éteint hier

Yves Saint Laurent ou YSL pour les initiées, est décédé des suites d’un cancer. En 44 ans de carrière, il a révolutionné la silhouette des femmes et leur a ainsi donné le pouvoir. « Chanel a libéré les femmes, Saint Laurent leur a donné le pouvoir » dira Pierre Bergé, son mentor et compagnon. Ainsi le couturier aux initiales entrelacées bouscule les codes de la mode « bien pensante » des années 60 et rend accessible smokings et sahariennes aux femmes. Une révolution ! Il crée la forme « trapèze » et libère ces demoiselles de la tyrannie de la « taille de guêpe » qui était alors l’usage. Les femmes étaient sa source d’inspiration. Catherine Deneuve, Katoucha puis Laëtitia Casta sont quelques unes de ces muses.

En janvier 2002, c’est un mini-cataclysme dans le monde de la mode. Yves Saint Laurent fait ses adieux à la haute couture: « J’ai choisi aujourd’hui de dire adieu à ce métier que j’ai tant aimé ». Pour succéder au maître, seul Tom Ford était à la hauteur. Mais à partir de 2004, il est remplacé par Stefano Pilati.

Ce « mégalomane malheureux » qui oscillait en permanence entre dépression et provocation s’est donc éteint hier soir d’un cancer au cerveau. Un grand monsieur de l’élégance française a tiré sa dernière révérence.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>