Lord Of War

« Une personne sur 12 dans le monde et mon job c’est de trouver comment armer les 11autres »

« Bien sur que je suis triste quand les gens meurent et je préfère que les soldats ratent leur cible, du moment qu’ils tirent »

Lord Of War commence sur les chapeaux de roue! Nous suivons l’itinéraire d’une balle depuis sa fabrication jusqu’à sa fin tragique dans le crane d’un jeune africain… Puis le générique…

Yuri Orlov (Nicolas Cage) nous raconte par quoi il est passé et comment il est arrivé là, c’est à dire, être le plus gros trafiquant d’armes du monde ! On le voit donc lui jeune ukrainien émigré aux USA avec sa famille dont le père se fait passer pour un juif (« Mais ils sont pas cashers tes coquillages! »). Vivant dans une ambiance malsaine, où la mafia russe est prépondérante, Yuri décide de devenir avec son frère Vitaly (Jared Leto), vendeur d’armes !

Les références à l’histoire du XXème siècle sont nombreuses:
-l’effondrement de l’Union Soviétique (on le voit embrasser le visage de Gorbatchev sur la TV!)
-l’Afrique terre des guerres et des dictateurs où le héros traite avec l’un d’eux en particulier: le sanguinaire et au combien fou Président du Libéria: André Baptiste.

Ce film est si critique d’aucuns studios de productions américains n’a voulu le produire, aussi il fut produit avec Nicolas Cage lui même ainsi que par des studios Européens !!
Aussi fictif qu’il soit, le personnage de Yuri Orlov a été inspiré par cinq trafiquants d’armes réels, tout comme les événements décrits dans le film sont tirés de la réalité.
Inutile de dire qu’avec un tel projet politique, très documenté et controversé, Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca) a eu un mal fou à trouver un financement aux Etats-Unis, en pleine guerre contre l’Irak. Le film n’a donc pu voir le jour que grâce aux investissements étrangers et à la participation de stars telles Nicolas Cage et Ethan Hawke.

Une dénonciation de la toute puissance des complexes militaro-industriels…les coups en douce des Etats entre eux, une véritable fresque du Monde contemporain…Le réalisateur distille chaque détails…Les enfants armés d’AK47 (plus connu sous le nom de kalachnikov). La folie des dictateurs africains, les Etats qui produisent et qui vendent le plus d’armes dans le monde…Notamment les States, la France (allons enfant de la patrie = liberté, fraternité et égalité…) et surtout les africains embrassent tonton Mitterand pour tout ce qu’il a fait en Afrique…Remenber you…) Mais aussi l’Angleterre, la Russie et la Chine.
Et ses 5 pays ont un siége permanent à l’ONU…Et oui….

Voià, une histoire dingue pour un monde complètement dingue, mais comme le dit si bien Roberto Benini, La Vie Est Belle!!!!!

Il est indéniable que ce film met la pression sur les prochains a paraître parce qu’il est vraiment exceptionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>