Louer un meublé : le bon plan de la rentrée 2009 !

Futurs bacheliers, les vacances ne seront pas de tout repos ! Si les inscriptions en écoles supérieures sont derrière vous, il vous reste à trouver un appartement correct à bon rapport qualité/prix. En provinces comme dans la capitale, les prix de l’immobilier restent élevés malgré la crise et on se retrouve souvent coincés entre le loyer, la qualité des prestations et le budget qu’on s’était fixé. Conséquence, plus la date de la rentrée approche, plus on est tenté d’accepter le premier taudis venu, sans compter l’équipement qui viendra gonfler la note finale. Et si vous tentiez les meublés ?

Signé pour une durée minimale d’un an, renouvelable par reconduction tacite et résiliable avec seulement un mois de préavis (contre trois pour une location vide), le bail d’un meublé est plus souple que celui qu’un appartement vide. C’est alors la solution idéale pour les étudiants qui entament une prépa d’un an ou une année de stage dans une ville autre que celle de l’école. De plus, pas besoin d ‘investir dans un réfrigérateur, un lit ou un bureau, vous avez juste de quoi poser vos valises, ranger vos affaires personnelles et ajouter une touche de déco. En outre, vous éviterez la dépense, non négligeable, d’un déménagement, ou la perte de vos proches amis qui se seront cassé le dos à porter votre convertible sur 6 étages !Ainsi, si, à prestations identiques, le loyer est parfois légèrement plus cher que celui d’un appartement vide, vous vous y retrouverai surement ! Attention néanmoins, certains propriétaires peu scrupuleux choisissent de meubler leur bien avec  du mobilier sans âge, parfois sale, plus rarement endommagé. N’acceptez jamais de signer un bail dans ces conditions. Les meubles proposés doivent êtres propres et en bon état de marche (vérifiez mobilier, petit et grand électroménager).

Côté fiscalité, ça se gâte un peu car contrairement aux logements vides, pour lesquels le dépôt de garantie ne peut pas dépasser un mois de loyer, en meublé le propriétaire peut fixer le montant de la caution. Veillez à mentionner précisément chaque point du contrat (l’augmentation du loyer en cours de bail ou la répartition des charges par exemple) avant de signer quoique ce soit. Ceci vous évitera bien de mauvaises surprises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>