Magic System – On va Samizé – Le clip

Leur recette ?

Simple mais efficace. Préparer d’abord un lit de sons du terroir, à base essentiellement de zouglou. Non, ce n’est pas un soft drink, plutôt un alcool fort. Un courant musical né sur les campus de Côte d’Ivoire dans les années 80, un rock’n rap tropicalisé, issu des révoltes étudiantes contre le gouvernement. Saupoudrez ensuite de nuchi, une sorte de verlan, magnifique réinterprétation locale du français. Puis ajoutez, selon les besoins, quelques pincées de R’n’B’, de rap, de ragga ou de raï. Servez show ! Recette indigeste pour certains ? Pas pour tous…

Quel autre artiste africain s’est aussi durablement installé au sommet des charts français ? « On n’sait jamais », duo avec Leslie (2002), « Un gaou à Oran », duo avec le 113 et Mohamed Lamine (2004), « Bouger, bouger », duo avec Mokobé (2005), « C’Chô, ça brûle », duo avec Hakil, Bilal et Big Ali (2006). Raï n’ B’, R’n’B’-harissa, zouglou-rap-merguez… Qu’importe l’appellation. En quelques singles, qui ont été autant de tubes, Magic System a concocté un genre de maffé musical au beur, une fraternisation des sons comme en raffolent les jeunes Gaulois.

Ki dit Mié ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>