Mamie et DJ, Ruth Flowers: she rocks!

C’est en accompagnant son petit-fils en boite de nuit pour son anniversaire que Ruth Flowers a le déclic, un vrai coup de foudre pour le monde de la nuit, ses projecteurs et sa musique électronique. Repartant enchantée, celle-ci plaisante avec son petit-fils de son éventuelle reconversion comme DJ. Une plaisanterie qui va peu à peu se concrétiser, elle rencontre un producteur français Aurélien Simon qui séduit par ce personnage atypique décide de la former à l’art des platines. Celle-ci y prend goût et s’avère plutôt talentueuse.

La consécration arrive lors du Festival de Cannes de 2009, Mamy Rock rentre en piste pour la première fois devant un panel de stars impressionnant.  Et depuis, la DJ enchaine les soirées toutes plus branchées les unes que les autres dans les clubs les plus convoités aux quatre coins du monde. Son dynamisme, son éternelle jeunesse séduit aussi bien les jeunes que les plus âgées. Et comme elle le dit si bien : « Vous savez, je préfère signer en maison de disque plutôt qu’en maison de retraite ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>