Mary la Globe-trotteuse au parque Güell

C’est à Antoni Gaudi, architecte catalan, que l’on doit une bonne partie du patrimoine Espagnol. C’est à travers de nombreuses œuvres telles que la Casa Vincens, la Sagrada Familia, la casa Mila ou encore el parque Güell, que l’artiste s’est affirmé.

Un esprit unique, curieux, magique. Ce sont les trois adjectifs que l’on pourrait lui attribuer.

 

J’ai été pour vous au Parc Güell

Après m’être perdu au fin fond du Nord de Barcelone, une heure de marche sous la chaleur usante du  soleil méditerranéen, j’ai enfin trouvé l’entrée du parc. Il faut le mériter ! Et au final, aucune déception.
Instant buvette, 3€ la glace (raisonnable), on déguste avec délectation et on s’étonne du nombre incalculable de touristes venus du bout du monde pour admirer ces merveilles.

Un petit tour sur les mosaïques… Souvenez-vous du baiser mythique de Romain Duris et de sa dulcinée dans L’Auberge Espagnole … Photos en tous genres, on discute avec les autres touristes et on mange le paysage ! On aperçoit deux maisons que l’on croirait sorties de la forêt du pain d’épice. Une architecture contrôlée qui ressemble à aucune autre. Des façades qui ondulent, des fenêtres qui dansent, le tout gravé de mosaïques multicolores et de miroirs reflétant le soleil.  Un paradis sur Terre dans lequel on se plairait à y vivre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>