Max et les Maximonstres, un film au poil pour Noël

Pour le réalisateur Spike Jonze, Karen O et sa musique possèdent une innocence enfantine, un charme naturel, qui l’ont aidé à retranscrire en musique la palette d’émotions contenue dans son film Max et les Maximonstres (Where the wild things are en v.o.), que ce soit les moments tendres ou sauvages.
« Je n’ai pas voulu faire de la musique tonitruante ou qui vous émeut sur commande » précise l’artiste. «  Ce que je voulais faire était proche de ce Cat Stevens a écrit pour  Harold & Maud, très simple, et en parfaite harmonie avec le film. » Avant d’ajouter que de « travailler avec tous ces super musiciens pendant des années sur cette bande originale était une leçon de collaboration »

Ensemble, Karen O and The Kids (surnom donné à l’ensemble de ses collaborateurs) ont créé des chansons qui sont aussi gargantuesques que douces et dépouillées. Jonze a poussé O dans ses retranchements en lui remémorant que la musique jouerait un rôle très important dans le film, essentiellement basé sur le classique de Maurice Sendak – un des livres les plus populaires de tous les temps.

Where The Wild Things Are est une histoire parlant de l’enfance et des lieux où nous allons, dans le but de comprendre le monde dans lequel nous vivons. Un petit garçon solitaire découvre un monde imaginaire où lui seul est le chef. Ne vous y trompez pas, Max et les Maximonstres n’est pas un film pour enfants mais un film sur l’enfance, ses tourments, ses joies aussi.
Un film à découvrir en cette période de Noël : entrez dans la féérie de Spike Jonze.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>