mejri

Mejri reste en prison, mais pas pour ses caricatures !

Celui qu’on connaît pour avoir diffusé sur le web des images et propos « considérés comme insultants pour l’islam » va finalement passer un petit moment à l’ombre ! Cet homme originaire de Mahdia, une ville située non loin de Tunis, ne va pas sortir de prison. Il avait en effet divulgué des caricatures, dessins mais aussi des textes, jugés insultants au regard de la religion islamique, via sa page Facebook. En conséquence il a été condamné pour « trouble à l’ordre public et atteinte à la morale ».

Jabeur Mejri a donc pris 7 ans et demi fermes et se trouve derrière les verrous depuis 2012. Seulement voilà, gracié hier par le président de la République, Moncef Marzouki, Mejri doit prendre son mal en patience on dirait : s’il ne peut pas de nouveau goûter à la liberté, c’est parce qu’il est supposé avoir trempé dans des détournements de fonds. Tout le monde s’intéresse à la véracité de la mise en cause de monsieur Mejri dans cette affaire, qui n’avait fait qu’exprimer ses opinions (je me demande si c’est justement parce qu’il a été gracié qu’on préfère le faire croupir un peu plus longtemps – sans pour autant remettre en question l’histoire des détournements).

Encore beaucoup de questions sans réponses, alors que la Tunisie a adopté une Constitution garantissant « la liberté de conscience et d’expression » …

Et vous, un fait d’actualité qui vous interroge ? N’hésitez pas à nous en faire part et rejoignez nous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>