Mémoires de nos pères

La guerre est la représentation de la haine à son paroxysme… Dans ce film, nous sommes justement les spectateurs de la folie… C’est une histoire très réaliste, pas du tout romancée avec des scènes terribles de batailles et d’autres parlant des hommes, de leurs souvenirs de guerre, de leurs songes et de leurs peurs. Les personnages réalistes sont très bien interprétés, c’est notamment le cas pour le jeune soldat indien « peau rouge » qui n’a pas supporté toutes les horreurs de la guerre.

Clint a montré la période de la seconde guerre mondiale vu des Etats-Unis. Car ce film montre une certaine réalité des choses à cette époque ou le gouvernement américain était en plein effort de guerre et de par son souci de la financer au plus… à coup de publicité. La fameuse photo que l’on voit dans le film est l’élément de propagande ou bien de publicité qui pousse le peuple à financer l’industrie militaire en achetant des bons aux armements.

Mais ce film montre aussi toute la stupidité de la guerre, la façon dont les hommes meurent sur le champ de bataille. Mémoires de nos pères est une adaptation du roman de James Bradley, Flags of our Fathers : Heroes of Iwo Jima. Si Clint Eastwood s’est inspiré du livre de Bradley, il s’est également intéressé de près à la photographie de Joe Rosenthal, journaliste américain de l’Associated Press. Ce cliché pris pendant la Seconde Guerre mondiale représente des soldats (cinq Marines et un infirmier de la Navy) hissant le drapeau américain sur l’île de Iwo Jima au Japon (sur le mont Suribachi), le 23 février 1945. Il est intitulé Raising the Flag on Iwo Jima et a reçu le prix Pulitzer. Clint Eastwood précise qu’au-delà d’une simple photo, ce cliché « symbolise l’effort de guerre, l’enjeu, ce pour quoi ils se sont battus ».
Les scènes de combats et surtout l’opération aéronavale sur Iwo Jima est époustouflante!!! Les destroyers par centaines se dirigeant vers l’île pour la bombarder pendant trois jours… une prouesse technique.

Ainsi, comme dans la plus part de ses films, ça reste sobre et efficace, à voir… Il sont rare les films dont on ressort plus intelligent qu’on y est entré, ils sont rares ces films qui nous font réfléchir longtemps encore après la séance.
La suite « Lamps before the wind » raconte la bataille d’Iwo Jima vue du côté japonais, sortira courrant 2007… affaire à suivre donc !

Visionner la Bande-Annonce du film « Mémoires de nos pères »:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>