MI:3 : Votre mission, si vous l’acceptez…

Alors qu’Abrams a délaissé Lost, étant sans doute en partie responsable de la décevante saison que vous pourrez suivre cette été sur TF1, le résultat du travail qui l’avait monopolisé cette année devrait être époustouflant.

Le film s’ouvre sur une superbe séquence, portée par le superbe jeu d’acteur de Philipp Seymour Hoffman (récemment oscarisé pour Capote) et par l’excellente musique de Michael Giacchino (protégé d’Abrams qui réalise toutes les BO d’Alias et Lost) : Ethan Hunt est au pied du mur, desespéré et sans doute dans la situation la plus critique qu’il ait connu auparavant (les agents de l’IMF devraient avoir le même code de conduite que les jedi).

Flashback : on retrouve Hunt dans une villa chic, lors d’une réception avec de nombreux invités (on reconnaitra l’agent Weiss d’Alias). L’idée du film est des plus intéressante : plusieurs année après l’affaire de la chimère, Hunt a raccroché et est devenu instructeur des futurs agents de l’IMF. Lors d’une mission d’infiltration, son élève la plus prometteuse se fait capturer et Hunt décide de la ramener. Excellente idée de synopsis et la première partie du film est plutot bonne, voir excellente pour un Mission Impossible.

On retrouve avec plaisir Ving Rhames dans le rôle de Luther et Hoffman joue superbement bien. Première déception, Anthony Hopkins a raccroché, forcément, mais le remplace un Laurence Fishburn, plutôt à l’aise dans son rôle.

Sans dévoiler la trame du film, ce 3ème opus se veut novateur (les MI se suivent et ne se ressemblent pas), et celui ci fait les parts belles aux explosions et aux cascades les plus invraisemblables (oui mais c’est MI me direz vous… mais la c’est pire.)
Le film vient d’un transfuge de série TV et ca se voit : le scénario commence très bien et s’achève de façon décevante (réponse dans le saison finale de la prochaine saison de Lost.. ou plutot de MI) et la manière de filmer d’Abrams est bien sur celle d’un réalisateur de série, filmant l’action de très près(confère la séquence de l’attaque sur le pont).

La fin du film est navrante (mort grotesque du bad guy qui décridibilise la prestation de Hoffman et love story « QQ » de Hunt et de sa dulcinée)

On reste donc fortement sur notre fin et c’est bien dommage, vu le potentiel énorme dont disposait le film et l’on en ressort forcément d’autant plus frustré.

Les décors sont comme toujours superbes, d’autant plus qu’une partie du film se passe au Vatican… D’ailleurs petite chose qui m’a beaucoup fait rire et que l’on peut tilter que si on connaît un peu la vie de Tom Cruise, c’est que dans le film quand il est au Vatican on le voit en soutane (la classe !!), quand on sait qu’il a fait quelques années au séminaire avant de devenir acteur et de rentrer dans l’Eglise de Scientologie, c’est assez comique….

Vivement la saison 3 de Lost pour me réconcilier avec Abrams !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>