Mika – We are golden

Tout est en place sur ce nouveau disque : la voix qui fait le grand écart sur plusieurs octaves, l’aisance d’un virtuose au piano, des rythmes grondants aux finales explosifs, des histoires plus grandes que nature qui au fond, parle souvent de l’insécurité de chacun, et une production pop technicolor frappante. « Je suis parti avec l’idée de ne surtout pas modifier ma musique suivant les opinions des gens. Il fallait revenir aux sources, me faire confiance ». A la première écoute, il n’y a qu’un mot qui peut décrire le deuxième épisode de son rêve pop kaléidoscopique : audacieux.

Du refrain instantanément catchy de « We Are Golden » aux chansons qui rappellent le Disney des années 40 (« Toyboy ») à une interprétation touchante de la « power pop » des années 80 (« Touches You »), il y a une diversité ici qui ose se frotter aux classiques. Qu’il s’agisse d’un hymne rollerdisco (« Rain ») ou une réflexion mélancolique sur un traumatisme personnel (« Dr. John »), la musique de Mika est un livre (musical) ouvert sur les contradictions et complications de la vie au 21e siècle. Aussi, il n’a pas peur d’une certaine grandiloquence. Alors que dans la musique rock, les tentatives de distiller les émotions dans une dimension stade sont légion, ces efforts ont presque disparu dans la largesse pop. Mika est là pour reconquérir cette place.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>