Miss Dominique : voix de diva et une volonté de fer

Oubliée la coiffeuse de Sarcelles qui enchaînait les permanentes. Aujourd’hui, espérons qu’elle enchaînera les succès. En tous cas, elle est sur la bonne route Dominique !

Souvenez vous des castings de la Nouvelle Star et particulièrement celui de Rennes. Marianne James en larmes implore la bénédiction de celle qui deviendra Miss Dominique. André Manoukian l’avait baptisé quant à lui « Mama gospel ». Un titre auquel elle ne veut pas être systhématiquement rattachée. »On peut être black et ronde sans être une mama gospel » affirme t elle. En effet si la Miss s’inspire des grandes divas noires américaines (Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Tina Turner, Aretha Franklin ou encore Whitney Houston), elle a voulu donner une identité à son album : la sienne.

Avec son premier album, elle prouve qu’elle ne reste pas sur une défaite. La demoiselle nous livre un véritable trésor musical avec ce premier album, Une femme battante, un recueil de reprises soul on ne peut plus célèbres. Mais Dominique ne veut pas être réduite à un juke-box ! La miss a également ajouté sa touche personnelle à son premier album, puisqu’on y trouve 4 compositions originales, ainsi que des reprises de standards français.

Le premier single, It’s a man’s man’s world, est un hommage à l’un de ses idoles, James Brown.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>