Centrafrique

Nouvelle présidente de transition pour la République Centrafricaine !

Le parlement de la République Centrafricaine a finalement élu sa présidente de transition, Catherine Samba-Panza, également maire de Bangui (capitale du pays). Catherine remplace donc le président déchu, Michel Djotodia qui a été forcé de déposer sa démission voilà une dizaine de jours. C’est clair qu’un homme qui ferme les yeux sur les tueries interreligieuses, ça la fout mal.

Madame Samba-Panza c’est un peu Atlas en  République Centrafricaine : elle a un sacré boulot à fournir pour faire fonctionner les choses, tout en sachant qu’il reste les groupements armés (musulmans d’un côté, chrétiens de l’autre) à calmer et les populations à sauver (ou tout du moins à soulager de leurs souffrances) : les premiers qui morflent dans l’histoire ce sont les civils. Catherine a décidé de lancer un appel à tous ces hommes blindés de Kalachnikov pour les convaincre de déposer les armes.

Afin de pouvoir remettre le pays en marche, le gouvernement de transition (qui est censé rétablir doucement la République Centrafricaine) est aidé par les pays donateurs, qui se sont engagés à verser près de 500 millions de dollars, sans oublier les quelques 500 soldats européens, envoyés pour aider ceux déjà en poste (preuve que la France Afrique existe toujours =>il y a plus de 2000 soldats français basés à Djibouti H24, sans compter les interventions au Mali ou en Côte d’Ivoire).

En tout cas, on souhaite beaucoup de courage à Catherine Samba-Panza pour ramener la paix, ainsi qu’au peuple centrafricain qui craint encore des meurtres et du sang. Actuellement, tout ce à quoi ils aspirent  c’est de pouvoir se sentir en sécurité, chez eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>