Nutella : attention, danger !

Face à l’augmentation de l’obésité chez les jeunes et les enfants, l’Union Européenne a décidé de durcir sa réglementation envers les produits riches en gras et en sucre. Un projet de texte a été écrit et il est désormais dans l’attente de l’approbation du Conseil des Ministres.

Etablissant une réglementation plus stricte sur l’étiquetage des produits, le parlement européen a voté pour qu’un étiquetage prévenant des dangers des produits gras pour la santé soit obligatoire pour les produits contenant plus de 10 grammes de matières grasses pour 100 grammes de produits. Le but est d’améliorer la consommation en prévenant les consommateurs de la composition exacte des aliments vendus.

60% de sucre et d’huile de palme : avec une composition comme celle-là, le Nutella apparait comme le produit type visé par ce projet. Selon Bruxelles, il n’est pas conforme « au profil nutritionnel » et devra donc voir son pot se parer d’une étiquette « Dangereux pour la santé » ou « Attention danger, favorise l’obésité ».

L’huile de Palme est effectivement de plus en plus pointée du doigt par les nutritionnistes et autres professionnels de la minceur. Cette huile serait beaucoup plus riche en acides gras saturés que les graisses animales telles que le beurre, par exemple. Le groupe Casino a d’ailleurs retiré l’huile de palme de tous ses produits de MDD.

Cette nouvelle est loin d’enchanter l’entreprise italienne Ferrero : dans l’Alba au nord de l’Italie, chef lieu de la marque et de son  produit phare, la résistance avance puisqu’un député de la Ligue Nord n’a pas hésité à créer un comité : « Touche pas à mon Nutella ! ». Quant au ministre italien chargé des affaires européennes, il dénonce un « fondamentalisme nutritionnel ». Il est vrai que le « tout prévention » devient de plus en plus oppressant. D’autant plus, qu’il apparait tout de même évident pour n’importe quel consommateur que le Nutella est à l’opposé du produit diététique et que sa consommation doit rimer avec modération si l’on souhaite conserver un corps en bonne santé.

Mais avec une consommation annuelle de 235 000 tonnes par an et 1,2 millions d’amis sur Facebook, Ferrero n’a pas trop de soucis à se faire. Il en faudrait bien plus pour rebuter les accros de cette pâte à tartiner. Dans un communiqué, la marque a d’ailleurs tenu à assurer que le Nutella « continuera d’être l’un des plus grands mythes Italiens ».

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>