TRAVEL

Partir à l’aventure avec un budget de 100 euros

Quand vient le temps des weekends de 4 jours, on a tous envie de se casser quelque part, histoire de faire le vide mental, de s’évader rien qu’un instant. Sauf que je m’appelle pas Crésus. Donc le trek sur les sommets de l’Himalaya ou la bronzette dans les Antilles, c’est pas vraiment possible (et puis en terme de temps je me ferais arnaquer DE TOUTE FAÇON).

Du coup, avec 4 jours de libres, j’ai décidé de partir du côté de chez les Bretons (et les gens de la Loire-Atlantique qui se revendiquent non Bretons, j’ai pas bien compris cette querelle). D’abord Rennes, puis Nantes ensuite. L’avantage d’avoir un budget précis en tête, c’est qu’on évite les folies concernant les transports. Je tiens à remercier la SNCF de m’avoir dissuadé d’acheter un billet aller-retour, qui m’aurait facile coûté dans les 150 euros. Et je dis merci aux gentils co-voitureurs de Blablacar qui font en règle générale des prix abordables, en échange d’une banquette sur laquelle poser son fessier (je vous ferai un article sur les astuces des sites de co-voiturage et tous les bons plans en rapport avec ça c’est promis).

Aller : Lille – Rennes => 30 euros. Un conducteur qui aime le silence + une infirmière qui nous parle de cancérologie et de soins palliatifs « puis sinon j’adore tout ce qui est traitement contre le cancer du sang, c’est passionnant« . Sans aucun doute madame, mais moi ça me fait tourner de l’oeil.

Arrivée à Rennes : discussions de filles =>0 euros. Quand on a des amis qui vivent ailleurs et qui peuvent nous loger, c’est agréable. P.S : je ne savais pas que les filles entre elles pouvaient jacasser des heures durant. Notre capacité de parole est assez impressionnante (de 16.00 à 23.00 non-stop, excepté pour enfourner le repas et la boisson).

Visite de Rennes (et arrêt obligé pour un menu galette – crêpe) =>10 euros. Les Bretons ont horreur que l’on prononce le mot « crêpe salée ». Juste parce qu’une galette EST salée. Donc une galette est une galette, une crêpe est une crêpe. On pourra aussi faire des galettes en déclinaison sucrée, mais c’est surtout une histoire de pâte.

Deuxième étape: Rennes – Nantes => 8 euros. Pour arriver du côté des jolis canaux et attendre l’arrivée des copains nantais (chez qui on dort). Puis marathon du gras puis sortie dans les bars (avec quelques verres offerts et une fin de soirée dont je n’ai pas beaucoup de souvenirs).

Visite de Nantes (et arrêt dans un resto) => 12 euros la salade à base de lardons, de gésiers, d’oeuf poché, de pommes de terre … En gros un petit truc bien léger histoire de caler votre estomac le restant de l’aprèm. Pour avoir une vue sublime il faut grimper jusqu’en haut du Nid  = 32 étages (un bar – observatoire gratos avec des gens qui bloquent les portes des ascenseurs et des gardiens d’ascenseur qui expliquent pendant 300 ans que « non il ne faut pas appuyer sur tous les boutons pour descendre« ).

Retour à Lille =>40 euros sieste de 6 heures et paysages.

En conclusion, vous pouvez donc tabler sur un budget très raisonnable et avoir l’impression d’être UN PEU en vacances. Puis bon, passer du temps en compagnie des gens qu’on aime et visiter des coins inconnus au fond, ça n’a pas de prix.

Pour plus de news, rejoignez-nous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>