Pirates des Caraïbes 3, jusqu’au bout du monde

Après un seconde volet décevant, Jack Sparrow revient dans les salles obscures avec ce troisième (et ultime) opus sensé répondre aux nombreuses (et au combien passionnantes) questions laissées en suspens. Ce troisième volet est dans le même esprit que le second : beaucoup d’action, de rebondissement, d’humour … Sa valeur ajoutée : d’avantage de trahison et de complots, des décors exceptionnels. Ses handicaps : sa durée « abracadabrantesque » (2h48) et une intrigue alambiquée.

Pourquoi la rédaction a-t-elle aimé ?
- L’évolution des personnages est intéressante : Johnny Deep est toujours à l’aise dans son personnage de pirate décalé, Keira Knightley passe de la petite princesse à la femme de tête et le beau Orlando Blum se rapproche de son père.

- Les effets spéciaux, les décors construits au Studio Universal et aux Bahamas, les costumes, le maquillage sont époustouflants. Les scènes de bataille spectaculaires. Gore Verbinski a réalisé une mise en scène coup-de-poing.

Pourquoi la rédaction n’a-t-elle pas aimé ?
- Les zones d’ombre concernant certains personnages dans les volets précédents ne sont pas éclaircies ou les rares réponses qui nous sont apportées sont très décevantes ou simplistes.

- Les 2 personnages potentiellement intéressants Sao Feng et Norrington sont négligés : Chow Yun-fat n’a été recruté que pour répondre au quota d’asiatiques (excusez mon cynisme). Et que dire de Norrington ? Sa montée en puissante dans le deuxième film, est ici complètement oubliée.

- Jack Sparrow, le personnage, est sous-exploité, même si Depp nous offre encore d’excellents moments. Depp sert juste de ressort comique au film. Mais il le fait avec talent, donc on lui pardonne.

Au final, même si on aurait grandement apprécié que les scénaristes raccourcissent leur script pour aller au principal, ces nouvelles aventures de nos pirates des caraïbes assurent suffisamment le spectacle pour ne pas trop regretter les 8 euros que l’on a claqué pour aller les voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>